Une semaine très people: Bono et Rihanna ont été reçus à l’Elysée afin de promouvoir le Partenariat mondial pour l’éducation

GABRIEL MIHAI

Ce mercredi, Rihanna était à l’Elysée afin de promouvoir le Partenariat mondial pour l’éducation, dont elle est l’ambassadrice depuis 2016.

Après Bono lundi, c’est au tour de Rihanna d’être reçue par le président de la République. Accueillie par Brigitte Macron, la chanteuse portait un costume gris recouvert d’une veste noir oversize ainsi qu’une petite pochette Dior en bandoullière. Engagée depuis plusieurs années pour la cause de l’éducation, la chanteuse barbadienne interpelle depuis quelques mois des chefs d’Etat via Twitter. Le 24 juin, elle avait demandé à Emmanuel Macron si la France comptait «s’engager pour le Fonds pour l’Education» dont elle est ambassadrice. Un an plus tôt elle s’était adressée à François Hollande.

Alors que devant l’Élysée des centaines de fans, dont beaucoup de jeunes, se pressaient sur le trottoir dans l’espoir d’apercevoir la star, Rihanna, vêtue d’une très ample veste anthracite, a été accueillie sur le perron de l’Élysée par Brigitte Macron. En revanche, Emmanuel Macron, qui a participé mercredi matin à un hommage national à Saint-Étienne-du-Rouvray pour le père Hamel, assassiné il y a un an par deux djihadistes, ne s’est pas affiché avec la chanteuse devant les photographes. Le chef de l’État a toutefois partagé une photo de la rencontre avec la chanteuse sur son compte Twitter, mercredi soir.

« J’ai été très inspirée et impressionnée par son leadership ». La chanteuse Rihanna, reçue plus d’une heure ce mercredi à l’Elysée, a encensé Emmanuel Macron. « J’ai eu une rencontre absolument incroyable avec le président et la première dame, ils ont été incroyablement accueillants avec nous », a expliqué en sortant la star américaine, qui défend plusieurs ONG et a été désignée par Harvard personnalité humanitaire de l’année.

Le Partenariat mondial pour l’éducation est destinée à aider les enfants des pays en voie de développement à accéder à l’éducation, notamment les petites filles. En février dernier, Rihanna avait reçu le prix de la personnalité humanitaire de l’année remis par l’Université d’Havard pour cet engagement et les autres auxquels elle a pris part, comme son association Clara Lion Foundation Scolarship qui récolte des fonds pour financer les études supérieures des caribéens aux Etats-Unis.

« Nous avons parlé d’éducation sur le plan mondial. Nous aurons de grandes annonces en septembre et nous agirons davantage en Afrique en octobre », a-t-elle précisé en évoquant le fonds humanitaire. « C’est l’année de l’éducation. »

C’est une semaine très people qui s’achève ainsi pour Brigitte et Emmanuel Macron qui ont déjà reçu lundi le chanteur Bono, venu lui aussi parler de son association humanitaire d’aide à l’éducation, One.

Lundi 24 juillet dernier, Bono, le leader du groupe U2, était de passage dans la capitale. Invité par le président Emmanuel Macron à l’Élysée, il est venu parler de son organisation humanitaire «One». À la sortie de son entretien avec le président français, il s’est confié à la presse : «C’était une conversation assez singulière, comme j’en ai rarement eues.» Une rencontre qui a visiblement enchanté l’artiste, qui est un habitué de l’Élysée, ayant déjà été invité par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

«Le Président était ouvert à trouver de nouvelles manières innovantes pour résoudre les problèmes qui impactent les plus pauvres» a-t-il poursuivi avant de préciser qu’ils avaient discuté de la crise des réfugiés et de «comment la plupart des Européens aujourd’hui comprennent que ce qui se passe sur le continent africain a un impact sur leur vie.» Bono a aussi pu s’entretenir avec Brigitte Macron : «Nous avons parlé de comment nous pouvons gérer le problème de 130 millions de jeunes filles non scolarisées.» Enfin, Emmanuel Macron »a renouvelé son engagement d’arriver à 0,55% (de la richesse nationale) d’ici à 2022» au chanteur.

 

Releated

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252