Une étoile vient de s’éteindre dans le ciel de la gastronomie

Le chef multi-étoilé Joel Robuchon est décédé à Genève lundi 6 août à l’âge de 73 ans des suites d’un cancer.

Joel Robuchon  est né le 7 avril 1945 à Poitier. Il influença la Nouvelle cuisine et se fit connaitre par des ‘ouvrages culinaires de référence. Il  fonda et dirigea un important empire mondial de restaurants gastronomiques comme à Bangkok, Shanghai, Montréal puis New-York, Miami et Genève.

Avec 32 étoiles au guide Michelin durant sa carrière, il était le chef le plus étoilé. Parmi ses distinctions, on le retrouve chef le plus étoilé en 2016 avec Eugénie Brazier, Marc Veyrat, Alain Ducasse et Thomas Keller), il fut sacré « cuisinier du siècle » de Gault et Millau en 1990 avec Paul Bocuse, Frédy Girardet et Eckart Witzigmann); en 1994, la revue américaine International Herald Tribune l’a classé « Meilleur restaurant au monde ».

Alors qu’il était au  petit séminaire de Mauléon dans les Deux-Sèvres pour devenir prêtre depuis l’âge de 12 ans,. Il s’oriente en 1960 vers la gastronomie en tant qu’apprenti cuisinier pâtissier au Relais de Poitiers à Chasseneuil-du-Poitou du chef Robert Auton. Après un tour de France dans de nombreux restaurants, en tant que Compagnon du Devoir , il s’initie à la Nouvelle cuisine avec Jean Delaveyne. Il devient ensuite en 1974 à l’âge de 28 ans chef cuisinier d’une brigade de 90 cuisiniers à  l’hôtel Concorde Lafayette dans le 17e arrondissement de Paris, où il est reconnu en 1976 Meilleur ouvrier de France pour son savoir-faire en art culinaire. En 1978, il devient chef cuisinier de l’Hôtel Nikko du 15e arrondissement de Paris, où il décroche ses deux premières étoiles au Guide Michelin.

Il décide de créer son propre restaurant « Jamin » en 1981 à Paris, rue de Longchamp dans le 16 ème arrondissement pour lequel il obtient plusieurs distinctions dont 3 étoiles au Guide Michelin en 1984 (soit une étoile par an).En 1987, il devient consultant pour le monde culinaire pour des restaurants, concours, industrie agroalimentaire (Reflets de France, Fleury Michon), il est aussi sacré « Chef de l’année » du Gault et Millau en 1987.

 » Cuisinier du siècle  » en 1989, il décide de créer son Château restaurant Taillevent-Robuchon à Tokyo puis en 1994 son restaurant  » Joël Robuchon  » avenue Raymond-Poincaré dans le 16e arrondissement de Paris ,meilleur restaurant au monde en 1994, mais il décide de prendre sa retraite en 1995 pour se consacrer à des émissions culinaires et transmettre son savoir; Il  présida la mise à jour du Larousse gastronomique de 1996 et fut  membre du Comité Colbert pour la promotion de l’industrie française du luxe, du Club des Cent.

En 2003, il crée son concept de restaurant « Atelier Joel Robuchon » en se basant sur son Château restaurant Taillevent-Robuchon à Tokyo  avec un concept novateur de cuisine de grand luxe et de haute gastronomie, ouverte sur la salle des convives, inspirée des bars à tapas d’Espagne et des comptoirs de sushi et de cuisine japonaise ou des maîtres japonais préparent et exposent leur cuisine en spectacle, face à leurs clients. On retrouve ce concept dans de très nombreux restaurants, salons de thé,pâtisseries.

Son projet était d’ouvrir 5 restaurants en 2017 et 2018 mais la maladie a été plus forte, il a quitté ce monde lundi 6 août.

A l’annonce de son décès, de nombreuses personnalités du monde de la gastronomie comme Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée, Alain Passard, Ghislaine Arabian… ont réagi mais aussi le président de la République Emmanuel Macron, le président du Sénat Gérard Larcher, Martine Aubry ou Christian Estrosi ainsi que d’autres politiques. Pour tous , le grand chef est parti trop vite.

Joel Robuchon
Joel Robuchon

Laisser un commentaire