Un chauffeur d’autobus de Mercy-le-Bas a été licencié pour «faute grave»

Un chauffeur d’autobus de Mercy-le-Bas a été licencié pour «faute grave». Il n’a pas stoppé son véhicule à un arrêt de bus car il était en retard sur l’horaire prévu!

Après avoir averti sa direction, le chauffeur a préféré regagner directement le dépôt. Problème, un voyageur l’attendait à l’arrêt délaissé. Il a vu l’autobus lui passer sous le nez, explique le Républicain lorrain.

L’affaire remonte au 27 avril 2011. Après avoir reçu sa lettre de congé, le chauffeur avait intenté un procès à son employeur mais la cour d’appel l’avait débouté le 30 juin 2014. La Cour de cassation vient de rejeter son ultime recours, mercredi dernier.
Les juges ont tout bonnement estimé qu’il s’agissait-là d’un abandon de poste. L’homme a donc été licencié pour sans préavis ni indemnité.
Pour la Cour de cassation, la faute grave est bien constituée, dans la mesure où le manquement de l’arrêt était une décision injustifiée qui avait créé des difficultés à son entreprise dans ses relations avec la commune de Mercy-le-Bas et avec le département.

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252