St Patrick et Celtic Legends: toute l’Irlande pour un week-end

A la veille de la St Patrick, fête nationale en Irlande, Celtic Legends était de retour à l’Olympia  qui affichait complet du 15 au 17 mars dans le cadre du “Connemara Tour 2019”

A l’occasion de son 15ème anniversaire, après une absence de 2 ans et demi et le succès triomphal de la tournée 2017, Celtic Legends a présenté son nouveau show, le “Connemara Tour 2019″ avec une troupe de 20 danseurs conduits par la chorégraphe Jacintha Sharpe et 6 musiciens dirigés par le maître de la musique traditionnelle irlandaise Sean Mc Carthy.

Dès le début, le spectateur est entraîné dans le tourbillon des danses irlandaises au son d’une musique traditionnelle digne de celle qui anime les pubs. Les tap dance font résonner les sons des violons et de l’accordéon tout en  rappellant l’histoire de la verte Irlande. Toute la magie du pays celte, des landes sauvages du Connemara aux  prairies de”l’Ile d’Emeraude” comme on nomme, se retrouve sur scène.

L’Irlande, c’est aussi la patrie du Titanic qui est parti de Belfast en 1912 pour une traversée sans retour  Southampton – New-York. En écoutant la musique des Celtic Legends, on s’immerge dans l’ambiance des 3è classe réservées aux pauvres qui partaient en Amérique pour une vie meilleure et on se repasse la scène du film de James Cameron où Jack fait découvrir à Rose l’ambiance des pubs irlandais!!

La St Patrick se fête le 17 mars, on y arbore la couleur verte, le trèfle qui est le symbole de l’île  et on se retrouve dans les pubs autour de chopes de bières pour chanter, danser et jouer aux fléchettes. Si à l’origine, il s’agit d’une fête irlandaise en honneur du saint patron de l’île, Patrick, elle est aussi très  répandue dans les pays anglo-saxons comme les Etats-Unis, le Canada ou l’Australie.

Avant d’être la fête nationale de l’Irlande, la St Patrick était la date de la célébration de sa christianisation qui selon la légende remonterai à l’an 432 où le Pape Célestin demanda à Patrick (de son vrai nom Maewin Succat) de retourner dans son pays afin de convertir les Irlandais paiens ou proches des druides, c’est dans ce but qu’il utilisait le trèfle qui devient l’emblème de l’Irlande, pour expliquer la Sainte Trinité. A sa mort, le 17 mars 461, le pays était pratiquement entièrement chrétien et c’est ainsi que la date de sa mort fut choisie pour le célébrer.

La St Patrick est reconnue fête religieuse en 1631; à cette occasion, il est autorisé de rompre le jeûne de Carême pour la journée. Consacrée par le Parlement du Royaume-Uni en 1903, elle est célébrée par des festivités en Irlande depuis 1931 bien que la première St Patrick ait été fêtée à Boston en 1737 par les Irlandais installés aux Etats-Unis depuis le 17ème siècle. En 1995, le gouvernement irlandais  décide de créer un festival de 5 jours: danses, parades, musiques et feux d’artifices sont au programme . La couleur verte ainsi que le trèfle de Saint Patrick sont très présents, c’est aussi l’arrivée du printemps, ainsi que les leprechauns (petite créature imaginaire du folklore irlandais).

 

 

 

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252