Sénatoriales 2017: la droite conforte sa majorité, nette déception pour La République en marche

GABRIEL MIHAI

Ce dimanche 24 septembre, les élections sénatoriales concernent 171 sièges sur les 348 que compte le palais du Luxembourg. Si le scrutin ne s’adresse pas au Français directement, 76.000 « grands électeurs » sont appelés aux urnes, sous peine d’une amende de 100 euros en cas d’abstention. Parmi eux, 95% sont en réalité des conseillers municipaux alors que les conseillers régionaux, les députés et les sénateurs eux-même complètent le panel électoral.

Quelques heure seulement après l’ouverture des bureaux de vote à 8h30, les premiers résultats commencent à tomber du fait des règles spécifiques à ce scrutin alors que certaines circonscriptions votent à la proportionnelle, d’autres à la majorité à deux tours.

La droite républicaine est restée majoritaire au Sénat, où le Parti socialiste a résisté et où La République en marche a fait un score modeste, selon les résultats quasi-définitifs des élections qui ont renouvelé dimanche la moitié de la Chambre haute.
La majorité de droite au Sénat est sortie renforcée des élections sénatoriales dimanche, selon les premiers résultats du scrutin, qui constituent en revanche une nette déception pour La République en marche d’Emmanuel Macron, loin de ses objectifs initiaux.

Le Parti socialiste maintient plutôt ses positions et le PCF est en mesure de conserver son groupe à la Haute assemblée.

Le groupe LREM comptait 29 élus dans le Sénat sortant, mais 20 d’entre eux étaient soumis au renouvellement. En fin d’après-midi, leur chef de file François Patriat ne tablait plus que sur «20 à 30» sénateurs LREM à l’issue du scrutin.

Les résultats sont quasi-définitifs : il ne manque plus que six sénateurs d’Outre-mer qui seront connus dans la nuit.

 

Laisser un commentaire