SALON DE LA PHOTO PORTE DE VERSAILLES

JEAN HUGUES BLANC

C’est à Paris, porte de Versailles que le salon de la photo s’est installé du 9 au 13 novembre. Un rendez vous incontournable pour les amateurs, semi pros, professionnels, qui ont pu découvrir 150 exposants installés sur deux niveaux.

Le premieur nivea était surtout réservé aux écoles de photos, des stages de perfectionnement ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle, une boutique de vente de livres, un parcours vidéo, un parcours de l’argentique et le coin des photographes pouvaient s’offrir à notre admiration.

Le deuxième niveau était destiné aux marques d’appareils photos, vidéos, accessoires. Un avantage que donne ce salon est d’avoir la possibilité de tester les appareils et les objectifs. Cette année, cerise sur le gâteau, le retour des modèles photos nous a permis de faire de nombreux shootings.

Les sociétés Nikon, Canon Pentax, sony, Metz et la plupart des stands proposaient des animations, des conférences et des séances de développement de certaines de vos photos.

Le drone, fleuron hi-tech de ces derniers temps, objet de plus en plus utilisé pour les reportages, tournages de films était représenté par la société DJI qui présentait un drone miniature: Le SPARK pour un poids de 300 grammes seulement, dernière création doté d un système de reconnaissance d’empreinte digitale et de reconnaissance faciale lui permettant de venir se poser à coté de vous ou que vous soyez et de ne pas utiliser la télécommande si vous le souhaitez.

” L Inspire 2 ” est un gros drone utilisant une imagerie professionnelle de qualité ,un traitement d ‘ image CinéCore 2.0 ,enregistre 5,2 K au format AdobeCinémaDNG, Apple Pro Res, la caméra est intégrée dans le nez de l’appareil.

Ce drone vol a une vitesse de 94 km, il accélère de 0 à 80 km /h en 5 secondes. Il peut voler entre 2500 et 5000 m au dessus de la mer grâce à des hélices dédies en option.

Les prix s’envolent entre 700 ET 2500 euros, toutefois et attention il y a une réglementation très stricte concernant le pilotage des drones est géré par la DGAC ( direction Generale de l’Aviation Civile ) il est interdit de piloter des drones sur Paris et tous centres villes. Si vous habitez une maison, le drone doit voler à la hauteur de votre haie.

Les contrôles sont de plus en plus  fréquents et vous risquez une amende de 45000 euros et trois ans d emprisonnement. Afin de savoir les endroits ou faire voler ces belles machines, vous pouvez vous connecter sur geoportail drone ou vous adresser à la DGAC.

Un salon qui a rencontré une bonne fréquentation, certes moins de monde qu’ avant, mais il faut dire qu’internet vous permet de suivre l’actualité photo tout au long de l’année, les stands sont plus restreints et l’absence des marques tels que Leica, Go Pro, LEXAR a sauté aux yeux. Les prix des emplacements n y étant pas étrangers.

C’est un rendez vous à ne pas manquer, pour la prise en main et le test de tous ces appareils, les rencontres, et d’avoir encore la possibilité d’immortaliser tous ces beaux instants.