Renouvellement du Pacte d’amitié et de coopération entre Paris et Varsovie

NATHALIE GREGO

A l’occasion du 20ème anniversaire de l’amitié entre les deux villes, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a reçu Rafal Trzaskowski, Maire de Varsovie. Ces derniers ont renouvelé le pacte d’amitié entre Paris et Varsovie.

Pour mémoire, Paris a noué  avec Varsovie, un pacte fondé sur l’échange et l’élaboration de réponse à de grands enjeux communs, le but étant de permettre aux Parisiens de profiter des enseignements de cette coopération. Les populations peuvent ainsi profiter d’un cadre de vie amélioré via l’échange de source d’information et de solutions aux difficultés qu’elles peuvent rencontrer.

Les grandes villes du monde sont confrontées à des défis semblables : leur compétition ne doit pas
empêcher le partage de leurs expériences. Les pactes d’amitié et de coopération sont un moyen
d’identifier des projets qui permettent d’enrichir les villes partenaires impliquées et améliorer la vie
quotidienne de leurs citoyens. C’est en échangeant les sources d’informations, les solutions de
chacun face aux difficultés, en faisant des études et trouvant des innovations que nous inventerons des réponses communes efficaces.

” Nous sommes deux grandes villes qui regardons les évolutions du monde, avec d’un côté la révolution digitale, de l’autre , l’impératif d’accompagnement d’une transition écologique. Nous sommes deux grandes villes très ouvertes sur les questions de société, d’égalité des droits de tous les individus quelle que soit leur origine ou leur orientation sexuelle” a déclaré Anne Hidalgo.

“Nous avons une base commune qui est d’ailleurs celle des très grande villes du monde, une base d’accord sur des valeurs. Aider nos villes à progresser, coopérer ensemble sur la question du digital, sur l’écosystème de Varsovie et celui de Paris en matière d’innovation et de numérique, mettre en oeuvre les solutions sur des questions environnementales en matière de mobilité, de construction ou d’énergie, telles sont nos ambitions.

“Question mobilité, nous allons vers des mobilités propres, mobilités dans lesquelles, dans nos grandes villes, la voiture individuelle est un modèle plutôt du passé, il faut l’accompagner. Il faut accompagner toute la mutation et les changements de comportement. Donc déjà, échanger sur nos politiques urbaines en matière notamment de mobilité, c’est s’aider. A Paris, j’ai conduit avec toute mon équipe une politique très volontariste pour faire diminuer la place de la voiture individuelle, pour aller plutôt vers des modes d’auto-partage ou d’autres formes, vélo etc… Je n’ai pu le faire que parce que j’ai pris des exemples à l’étranger dans d’autres grandes villes et que cela m’a donné de la force pour le dire aux Parisiens. Ce n’est pas facile de changer de comportement et d’habitude, mais en même temps, c’est la marche du monde et c’est ce vers quoi il nous faut aller. Donc cet échange là, il faut le faire en respectant notamment les réalités de Varsovie et de Paris.

 

 

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252