Qing Qing, à ta santé!

Elle porte le nom d’une dynastie mais c’est dans celle du comique qu’elle s’est faite remarquer.
Qing est une jeune artiste d’origine chinoise qui à l’origine est venue en France pour apprendre la langue de Molière si romantique puisqu’il s’agit du pays de l’amour comme on lui avait dit en blagant.
C’est d’abord à Grenoble qu’elle pose ses valises. Elle commence à y apprendre le français; elle fait ensuite des études universitaires en géographie et décroche une licence 1&2. Après avoir déménagé à Angers, elle prépare une license 3 et un master en tourisme. A Orléans, elle décide de spécialiser et se dirige vers une formation pour acquérir des compétences complémentaires en information. Avec ses diplômes en poche, elle rejoint le milieu du travail dans l’informatique mais pense à se diversifier en se tournant vers la scène et particulièrement l’humour puisque tous ses amis ne cessent de lui répéter qu’elle est très drôle et que ce pourrait être une belle opportunité.
Notre petite chinoise, originaire de Changzhou près de Nankin dans le sud de la Chine décide de rejoindre une école de one man show et se lance dans l’écriture de sketches en français.
Celle pour qui les débuts en France furent chaotiques à cause de la barrière de la langue, va prendre sa revenche. Elle veut faire passer un message et changer l’image qu’ont les gens de son pays et de ses habitants et qui plus est ne représente pas la réalité. Elle désire faire passer le message et briser les barrières de la culture, le tout avec humour et surtout en tant que simple femme.
“La Chinoise rit” est le premier one woman show réalisée par une chinoise. Elle a tiré les idées de ses propres expériences et d’histoires vraies tout comme pour le sketch de la littérature réalisé grâce à la complicité d’amis ayant une forte connaissance de la littérature chinoise.
Le 22 septembre, elle sera sur la scène pour son show au centre d’animation de la mairie du 9ème, rue de la Tour des Dames et aura Zaef Maiga en première partie. Ce spectacle se résume en une grosse blague, un art qu’elle aime pratiquer depuis qu’elle a compris ce qu’était faire des blagues.
Le titre est un jeu de mot faisant découvrir les “chinoiseries d’une chinoise en France mais il veut aussi avoir vocation de faire comprendre la Chine et les Chinois.
 En effet, pour comprendre le comportement d’un chinois, il faut savoir que s’il se met à rire, cela devient communicatif mais ce n’est pas pour cela qu’il s’amuse. Cela peut arriver lors de situations difficiles,  d’incidents tragiques, devant la mort, un échec ou tout autre événement néfaste ou encore pour cacher sa tristesse. Le Chinois rit pour surmonter ses problèmes et se défendre même si cela paraît de l’insensibilité ; bien au contraire le rire représente une force suprême de la sagesse et la maîtrise de soi .
Pour un étranger qui ne parle  ni ne comprend le chinois, entendre rire peut faire croire qu’on se moque de lui, ce qui quelques fois n’est pas totalement faux de part son allure et sa façon de s’exprimer; la meilleure façon de s’intégrer est de rire avec ses interlocuteurs et de ne pas leur faire perdre la face en sachant lui donner une issue honorable.

Pour apprécier le one woman show d’environ une heure de Qing Qing, pas besoin de parler mandarin ni même de le comprendre, il suffit de pratiquer le français avec ce petit ton qu’utilise les asiatiques.          Pour la comédienne ce sera son premier grand événement depuis le spectacle où elle a participé pour le nouvel an chinois à la mairie du 13ème en février dernier devant 600 personnes; son premier coup d’essai avec autant d’envergure s’était déroulé à l’école du One Man Showau théâtre Trévise, au Café Paname et lors du concours des Talents de Ménilmontant auquel elle a participé.

BONNE CHANCE  QING QING!

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252