Prix de Diane à Chantilly: Le rendez-vous hippique à ne pas manquer

La 170ème édition du Prix de Diane s’est tenue dimanche 16 juin à l’hippodrome de Chantilly (60) présentant les meilleures pouliches de 3 ans s’étant distinguées en début de saison.

Le Prix de Diane, c’est aussi la Garden Party la plus chic et glamour avec son fameux pique-nique entouré des pistes du champ de course avec vue sur le château et agrémenté de sa boîte à chapeaux gourmande concoctée par la Maison Fauchon mais aussi le rendez-vous gastronomique à la Table de Diane le long des pistes ; son concours d’élégance Mademoiselle Diane par Longines mettant en valeur chapeaux, robes et accessoires de de 270 concurrentes cette année devant le jury présidé par Sophie Thalmann et Christophe Guillarmé en la présence de l’ambassadeur de la société Longines, Simon Baker;  son concert exceptionnel avec Clara Luciani,  révélation scène des Victoires de la Musique 2019, sur la grande scène du Village de Diane. Cette année, une nouveauté, “Les folies de Diane”, l’espace jeunes privatisé avec DJ et vue sur les courses avec de confortables chiliennes et d’énormes coussins ainsi qu’un bar avec happy hour pour déguster les cocktails concocté par No More Penguins. De la fin des courses à 20h, la la journée  se termine en dansant.

Comme tous les ans,de nombreuses animations gratuites pour petits et grands sont proposées au Village de Diane: piscine à balles, baby-foot, course en sac, ateliers DIY…

La lauréate du Prix Mademoiselle Diane a été élue à l’unanimité. Originaire du Mexique, cette femme de 37 ans vit en France depuis 2005 et travaille à Paris pour une mission humanitaire. La longue robe de soie et le bibi ton sur ton d’Abigail ont ébloui le jury.

Concernant la course, la gagnante de l’épreuve se nomme “Channel” (4), elle devance Commes (16), Grand Glory (1), Etoile (7) et Cala Tarida (10).

Samuel de Barros, dont l’épouse dirige un haras réputé de trotteur et n’a qu’un seul  galopeur à l’entraînement, est l’heureux propriétaire de Channel; la pouliche est entraînée par le Cantilien Francis-Henri Graffard et montée par Pierre-Charles Boudot, 26 ans. Pour le trio, il s’agit d’une première victoire dans le Prix de Diane Longines de Chantilly.

Le Prix de Diane Longines est une course de chevaux de Groupe I, le plus haut niveau des courses hippiques, réservée exclusivement aux pouliches de 3 ans. Cette course d’une distance de 2 100 mètres récompense chaque année le vainqueur d’une somme de 571 400 euros sur 1 million d’euros d’allocations.

Après avoir gagné le Prix de Diane, tous les espoirs sont permis pour la gagnante et prendre le départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe qui se tient quelques mois plus tard à l’hippodrome Paris Longchamp.

Une autre course marque aussi cette journée, le Prix Longines Future Racing Stars qui met en avant les meilleurs espoirs parmi les jeunes jockeys de plus de 10 pays sur une épreuve de 1 800 mètres.

Comme chaque année, le Championnat du Monde Longines Fegentri a sacré la meilleure cavalière lors du Prix de la Reine Marie-Amélie Longines disputé par les cavalières de la FEGENTRI (Fédération Internationale des Gentlemen-Riders et des Cavalières)

La marque horlogère suisse, Longines est le Partenaire Titre et Chronométreur Officiel du Prix de Diane et des autres différentes courses. Cette année, la montre officielle du Prix de Diane Longines appartient à la nouvelle collection Record.

Le Prix de Diane a été créé  en 1843; épreuve de groupe 1, équivalente du Prix du Jockey Club, disputé 15 jours plus tôt et réservé aux poulains entiers de 3 ans, elle sacre chaque année la meilleure pouliche de 3 ans sur la distance intermédiaire de 2100 mètres.

Depuis 1947, cette course est ouverte aux pouliches étrangères mais la première étrangère à remporter ce prix ne sera que 23 ans plus tard en 1970. Il s’agissait de Sweet Mimosa, une irlandaise, qui se révéla d’ailleurs par la suite sur la distance reine de 2400 mètres.

Avec 7 victoires à son actif ( 1993, 1997, 1998, 1999, 2008, 2010 et 2012) en tant que propriétaire, Son Altesse Aga Khan détient le record. Côté entraîneurs, Henry Jennings a remporté 9 succès tandis que l’entraîneur lié à l’écurie Aga Khan, Alain de Royer-Dupré en comptabilise 6. Christiane Head-Maareck, première femme entraineur, a remporté 2 fois l’épreuve en 2000 et en 2013. Concernant les jockeys, 4 d’entre eux ont 5 victoires chacun à leur actif: Yves Saint-Martin, Spreoty, Charles Pratt et Gérald Mossé.

Pour ce qui est des pouliches, il y a aussi des records à notifier à commencer par la victoire en 2006 de Confidential Lady  affichée avec la cote de 44/1;  5 pouliches ont réussi à remporter la Poule d’essai des Pouliches et le Prix de Diane; 2 ont remporté la même année le Prix de Diane et le Qatar Prix Arc de Triomphe (Zarkava en 2008 et Trêve en 2013). Sur les 20 dernières années, seulement 3 pouliches étrangères ont remporté l’épreuve, ce qui montre la suprématie des pouliches françaises.

Crédit Photo: Michel Bastien Vannières/IMPACT EUROPEAN

Crédit Photos: Cédric Dody Chotel

 

 

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252