Primaire de gauche: participation en baisse par rapport à 2011

GABRIEL MIHAI

La participation à la primaire organisée par le Parti socialiste atteignait dimanche à la mi-journée le chiffre de 400.000 votants sur 63% des 7.530 bureaux de vote, par rapporte au premier tour de la primaire de la gauche en 2011 où la participation était de 800.000 votants à la mi-journée.

Les opérations de vote ont débuté doucement dimanche pour le premier tour de la primaire organisée par le PS, les organisateurs affichant un optimisme prudent sur le niveau de la participation à ce scrutin très indécis. Parmi les sept candidats en lice, Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon semblent les mieux placés, selon les derniers sondages, mais seuls deux finalistes seront au deuxième tour dans une semaine, à trois mois d’une présidentielle qui s’annonce difficile pour le vainqueur final, quel qu’il soit.

Pour le premier tour de cette édition 2017 sont 7.530 bureaux ouverts pour sept candidats en lice. Par ordre alphabétique : Jean-Luc Bennahmias, François de Rugy, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, et Manuel Valls.

Après trois semaines de campagne intensive, marquées par les meetings et surtout trois débats radiotélévisés, c’est le jour pour les sept candidats à la primaire de la gauche. De 9h à 19h ce dimanche 22 janvier, les électeurs de gauche départagent les sept candidats à la primaire de la gauche. Dans la soirée, nous connaîtrons le nom des deux candidats qualifiés pour le second tour du scrutin, organisé par la Belle Alliance populaire – le Parti socialiste et ses alliés.

La campagne a été émaillée de tensions entre les candidats. Les attaques se sont essentiellement concentrées sur Benoît Hamon, en forte progression dans les sondages, et son idée de revenu universel d’existence. En parallèle, tous les candidats ont été snobés par Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon qui ont refusé de participer à cette primaire.

Les candidats ont tous appelé les électeurs à se mobiliser, en votant eux-mêmes devant les caméras. “Il faut que les Français, les électeurs, aillent voter, là, maintenant. Les dés sont jetés”, a déclaré l’ancien Premier ministre Manuel Valls, qui s’est dit “serein et confiant”, après avoir voté à Evry.
De son côté, Arnaud Montebourg a affirmé : “Je me réjouis que la participation soit aussi élevée qu’en 2011, ça montre que le peuple de gauche n’est pas avalé”.

“Une participation forte donnerait beaucoup de légitimité à celui qui sera choisi”, a renchéri Benoît Hamon à Trappes, tandis que Vincent Peillon, dans le 5e arrondissement de Paris, a lui aussi souhaité “qu’il y ait plus d’un million et demi” de votants, pour “donner de la force à la gauche”.

Tous les candidats se sont donc présentés devant les urnes pour ce premier tour de la primaire de la gauche.

 

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252