Perpignan, Visa pour l’Image : des Prix, un anniversaire et deux hommages émouvants

GÉRARD CROSSAY

Jeudi et vendredi, les remises de prix se sont succédées lors des soirées : Getty Images Grants, Visas d’Or France Info, CICR, Figaro Magazine, Région Occitanie, Prix Rémi Ochlik, Prix Pierre et Alexandra Boulat, Prix Camille Lepage.

Les lauréats, jeunes photographes ou professionnels chevronnés, ont traité des sujets d’actualité tels la poursuite de la répression en Egypte ou le combat des pompiers en Irak face à la fournaise des puits de pétrole incendiés par Daech.
Ils ont aussi réalisé des reportages de fond comme celui de Ferhat Bouda sur les Berbères du Maroc – images noir et blanc somptueuses – ou le travail de Pierre Faure sur la pauvreté en France.

Visa célébrait aussi cette année un anniversaire, celui de l’agence Noor Images créée il y a 10 ans … à Visa, dont le mot d’ordre est la résistance.
Parmi les expositions présentées cette année, plusieurs sujets très durs : la vie après la blessure de vétérans ukrainiens, celle d’un quadruple amputé, ancien combattant américain en Afghanistan, la lutte implacable contre la drogue aux Philippines.

Des constats inquiétants également : le démantèlement des agricultures locales et autosuffisantes par les grands investisseurs internationaux, la dérive du Venezuela.

Deux beaux hommages enfin, l’un au chanteur canadien Leonard Cohen dont la poésie et les chansons ont influencé de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes, l’autre à Stanley Greene, baroudeur attitré à Visa depuis le début dont les images sur la Tchétchénie ont attiré l’attention du public sur la souffrance de ce peuple.

A la fin des projections, jeudi soir, toute la salle a repris en choeur “Halleluyah”, vendredi, elle s’est levée pour applaudir longuement le grand photojournaliste.

 

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"