Paris: le Salon International de la Lingerie se réunit chaque année en Janvier sur 3 jours

GABRIEL MIHAI

Le Salon International de la Lingerie a présenté plusieurs axes de découvertes, de modèles et de styles.

Le Salon International de la Lingerie c’est l’événement incontournable des acheteurs du secteur de la Lingerie. Pendant 3 jours, la communauté se donne rendez-vous à Paris pour créer, innover et partager, du 20 au 22 janvier 2018.

Le Eurovet révolutionne son approche salon en dévoilant un programme inédit pour sa session de janvier : étude, Retail tour, store staging et scénographie de l’offre.

L’actualité est marquée par la mobilisation des femmes du monde entier pour bousculer les idées reçues à tous les niveaux de la société.

La lingerie est une photographie de son époque, de toutes les transformations sociales et des révolutions féminines. Véritable curseur de l’Histoire, la lingerie met en lumière au fil des époques le désir de l’homme pour les femmes, de la femme pour les femmes et aujourd’hui de la femme pour elle même.

Du dessous que l’on cache, à celui que l’on montre, du produit utile à l’accessoire de mode, des dentelles aux armatures, du corset au modèle sport, la lingerie se fait plurielle à l’image de la femme contemporaine.

Les temps changent, les femmes évoluent, de nouveaux territoires de communication se déploient, la lingerie casse les codes de son temps, exit l’invitation érotique ou l’ultra séduction, la représentation de la femme objet de désir semble s’éloigner.

Des grandes marques de lingerie, dans les campagnes de publicité à l’écoute de leur clientèle et à la conquête de nouvelles cibles de consommatrices, racontent de nouvelles histoires, choisissent de nouvelles égéries à fort caractère ou affichent un message fort.

Même si en majorité, les femmes privilégient le confort dans la lingerie, de plus en plus osent la lingerie érotique. Tous les types de lingerie sont représentés sur le salon, il y en aura donc pour tous les goûts.

Un rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du secteur, qui donne les tendances pour femmes ou hommes, ce salon regroupe 480 marques au total. 37 pays sont présents lors de ce week-end glamour de 3 jours (20 au 22 janvier) et des visiteurs viennent du monde entier, à hauteur de 60% de l’international et 40% de la France.

À la fin du 19ème et au début du 20ème siècle, la culotte est large, froncée à la taille avec une large ceinture boutonnée, ornée de volants ou de dentelles et toujours fendue. De plus en plus courte en suivant les modes, la culotte se ferme enfin, en 1918, alors que la culotte se raccourcie toujours un peu plus, Pierre Valton, dirigeant français d’une entreprise de sous- vêtements, décide de couper la culotte telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Elle est très simple en coton blanc et élastiquée à la taille. C’est la naissance de la culotte Petit Bateau. La révolution est en marche et la petite culotte s’impose à partir des années 1920.

Une véritable source de créativité et atout mode des marques, elle revient tout en séduction. À message, en série limitée ou mono-produit de nouvelles marques créateurs, elle s’impose accessoirement comme l’indispensable de tous les dressings mode, la culotte est une pièce mode, séduisante et confortable.

Une pièce iconique, la culotte tient le premier rôle et demeure le reflet de l’humeur des femmes. Longtemps dénigrée, elle s’affiche plus chic, plus glamour pour le jeux de transparences, contrastes des matières et doubles ceintures, laçages ou liens sensuels. Elle se pare d’empiècements de dentelle ou de soie, de détails ajourés, de bijoux ou de découpes graphiques s’exprime en velours ou en lurex dans des collections exclusives.

Le Salon de la lingerie a proposé un nouveau concentré de lingerie créative dans un nouvel espace, ense rendant au Salon International de la Lingerie, on découvre une offre des plus complètes.

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252