Nouvel an chinois : au revoir l’année du singe, bienvenue dans l’année du coq

GABRIEL MIHAI

Après l’année du singe, l’année du coq débute ce samedi pour la communauté chinoise, qui célèbre l’entrée dans la nouvelle année lunaire partout dans le monde.

C’est la fête la plus importante du calendrier chinois : le Nouvel An lunaire, aussi appelé “Fête du printemps”. Les célébrations ont débuté ce samedi et doivent durer plusieurs jours.

“Le Nouvel An lunaire est une fête typiquement chinoise, et cela doit forcément s’accompagner de feux d’artifice. Dans les grandes villes, les gens en tirent peu, il y a des feux d’artifice partout aux quatre coins du monde.

L’année chinoise 2016 du singe de feu s’achève. Elle laisse place à l’année du coq de feu, qui s’étendra jusqu’au 15 février 2018. Pour les astrologues chinois, cette année sera mouvementée, du fait de l’investiture de Donald Trump. Le nouveau président des USA avait d’ailleurs été représenté en statue sous forme de coq, en Chine. Pour d’autres spécialistes, l’année du coq de feu manquera d’énergie. Pas vraiment optimiste…

Mais le Nouvel an chinois est aujourd’hui fêté bien au-delà du continent asiatique. Des festivités sont prévues partout sur la planète. À New-York, Lisbonne ou encore Paris, où des animations sont prévues pendant deux semaines, avec deux grands défilés : dans le 3e arrondissement ce samedi 28 janvier, et dans le 13e arrondissement, dimanche 5 février.

La finalité du Nouvel An chinois est de bannir les mauvais esprits et ouvrir une nouvelle année bénie. De fait, les Chinois s’offrent des étrennes dans des enveloppes rouges, afin de favoriser la prospérité et le bonheur. Tir de pétards, veillées nocturnes, jeux de société, prières dans les temples… les célébrations sont nombreuses pour l’occasion !

Il n’y a pas qu’en Chine que l’entrée dans la nouvelle année est ainsi fêtée.
En fait, ce sont toutes les communautés chinoises du monde entier qui célèbrent cet événement.

“On sort d’une année particulièrement instable, marquée par l’insécurité, avec notamment l‘élection du nouveau président américain. Espérons que 2017 sera une année plus pacifiée !“

Par exemple, l’année chinoise 2016 du singe de feu avait démarré le 9 février dernier. Cela dit, comme le Nouvel An chinois correspond au premier jour de la deuxième lune du solstice d’hiver, il tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février !

On parle aussi de Nouvel An lunaire car chaque année chinoise comprend 12 mois lunaires, dont les commencements correspondent au premier jour d’une nouvelle lune (phase dans laquelle la Lune se trouve pile entre la Terre et le Soleil). Si les Chinois utilisent bien notre calendrier pour la vie quotidienne, ils ont conservé leur calendrier traditionnel pour les festivités !

Dans l’astrologie chinoise, les personnes nées sous l’année du coq de feu sont charmantes et charismatiques. Plus généralement, les natifs du coq sont aimables, sociables, francs, loyales… bien qu’elle garde leur part de mystère !

En Chine, chaque année correspond à un animal, qui représente un des 12 signes astrologiques chinois (chien, coq, rat, cochon, etc). Dans le folklore local, la légende veut que seuls 12 animaux aient répondu à l’invitation de l’Empereur de Jade pour le Nouvel An. Chacun d’entre eux s’est vu attribuer une année. Un signe revient donc perpétuellement en rotation avec les 11 autres, soit tous les 12 ans. Avant 2017, l’année du coq avait donc été fêtée en 2005, en 1993, en 1981.

Chaque année est censée être marquée par les traits de caractère de l’animal qui lui correspond. Les douze animaux du zodiaque chinois se succèdent dans un ordre bien précis, et en 2017, c’est au tour du dixième animal, le coq.

Laisser un commentaire