Messe de minuit: 2.390 églises placées sous haute surveillance

Gabriel MIHAI

Depuis 2015, les mesures de sécurité instaurées dans le cadre de l’état d’urgence, ont contraint la cathédrale à réduire sa capacité d’accueil, notamment les 24 et 25 décembre: la messe de minuit est célébrée devant un public assis, contrairement aux années précédentes où le public pouvait assister debout à la veillée de Noël.

Cette année, 91.000 policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés pour ce week-end de Noël.

Contrôles, fouilles de sacs, accès et places limitées: la messe de minuit qui sera célébrée samedi soir, à la veille de Noël, obéira à des mesures de sécurité strictes.
Comme en 2015, tous les préfets ont reçu début décembre un télégramme du ministère de l’Intérieur leur demandant de prendre contact avec les représentants des cultes chrétiens pour assurer la sécurité des “rassemblements et offices de Noël”, “qui pourraient constituer des cibles à la symbolique forte”, rapporte Le Figaro. En tout, ce sont plus de 91.000 policiers, gendarmes et militaires qui seront mobilisés ce week-end, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux vendredi 23 décembre. L’an dernier, les effectifs étaient tout de même plus importants puisque 120.000 hommes et femmes avaient été mobilisés un mois et demi après les attentats de Paris.
En raison de l’état l’urgence en France, les mesures de sécurité prévoient l’installation d’un «premier barrage, avec des contrôles de personnes et des fouilles de sacs» à l’entrée, a-t-on indiqué.
Impossible de sécuriser les 45.000 églises de France. Ce week-end de Noël, 2.391 sites chrétiens, dont 1.117 pour l’Île-de-France, font l’objet d’une surveillance particulière, selon le ministère de l’Intérieur. En un an seulement, ce chiffre a presque doublé, puisque fin 2015, 1.236 églises seulement étaient concernées.
“Cette liste a été allongée et déterminée en fonction des emplacements, de la symbolique et du taux de fréquentation des églises concernées”, explique Mgr Ribadeau, secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), au Figaro. Elles sont la plupart du temps surveillées par des patrouilles mobiles, assurées par des militaires de l’opération Sentinelle, des gendarmes ou des policiers.
Comme l’an dernier, une seule porte permettra d’accéder à la cathédrale depuis une place qui jouxte le monument, a précisé la chancellerie de l’archevêché de Strasbourg.
Quelque 1400 personnes pourront assister assises à la messe de minuit, qui sera animée par la centaine de participants de la chorale de la cathédrale.
«Une fois que la cathédrale sera pleine au niveau des places assises, les autres personnes seront refoulées», a-t-on indiqué. «La consigne est de ne pas venir avec une valise», a-t-on ajouté.
La messe de minuit débutera quelques heures après après la clôture du marché de Noël de Strasbourg, qui fermera ses portes à 18h. Elle sera précédée, comme chaque année, par la veillée de Noël, à 23h30, et sera célébrée par l’archevêque de Strasbourg Mgr Jean-Pierre Grallet.

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252