Melania Trump s’est rendue à l’Élysée et le soir au Musée d’Orsay avec plusieurs autres dignitaires pour le centenaire de l’armistice de la Grande Guerre

La première dame américaine Melania Trump s’est rendue à l’Élysée où elle a été accueillie par Brigitte Macron. Les deux couples présidentiels, qui avaient dîné ensemble à la tour Eiffel à l’occasion du 14 juillet, ont déjeuné à l’Élysée.

Hier soir, les couples Macron et Trump ainsi qu’Angela Merkel et plusieurs autres dignitaires se sont retrouvés au Musée d’Orsay à Paris, pour une visite de l’exposition consacrée à Picasso et un dîner protocolaire sur place, avant la grande cérémonie de ce matin sous l’Arc de triomphe, point d’orgue des commémorations.

Donald Trump, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahu, Recep Tayyip Erdogan, Justin Trudeau, Mohammed VI, Charles Michel, Denis Sassou Nguesso et des dizaines de dignitaires se sont réunis dimanche à Paris pour célébrer le centenaire de l’armistice de la Grande Guerre.

“C’était une commémoration émouvante, et aussi un moment important, parce que chacun est bien conscient des conflits, potentiels et réels, qui agitent le monde actuellement”, a indiqué le Premier ministre belge Michel en fin de journée.

Pour le roi Philippe si le monument du soldat inconnu évoque notre passé, il est également synonyme d’avenir: “Il nous invite tous – et les jeunes en premier lieu – à nous engager ensemble dans la construction d’un monde de paix, à apporter chaque jour notre pierre irremplaçable à l’édifice commun”(…) “Il émane de ce majestueux monument une grandeur, celle des héros de la première guerre mondiale morts au combat pour leur pays, pour notre pays”, a enchaîné le Roi. “Ce soldat (inconnu) aurait surement voulu raconter son histoire, se dire venir à la lumière qui lui est donnée aujourd’hui. Mais non ! C’est dans son anonymat et son silence qu’il a trouvé toute sa vocation”, poursuit-t-il. Pour le Roi, “ce soldat, c’est chacun de nous”.

Après l’intervention d’Emmanuel Macron, ce fut le tour de la chancelière allemande Angela Merkel de s’exprimer: «100 ans plus tard, quand on regarde cette guerre, on se rend compte des conséquences dévastatrices que peuvent avoir le manque de communication et le manque de volonté de compromis en matière de politique et de diplomatie», a-t-elle notamment déclaré.

La chancelière allemande a estimé que le «projet européen de paix», né après 1945, était menacé par la montée du nationalisme et du populisme. «Nous voyons bien que la coopération internationale, un équilibre pacifique entre les intérêts des uns et des autres, et même le projet européen de paix sont de nouveau remis en question», a-t-elle dit.

Christine Lagarde et Xavier Giocanti
Nikol Pashinyan et Anna Hakobyan
Carmen et Klaus Iohannis
Henri et Maria Teresa de Luxembourg
Justin Trudeau le Premier ministre du Canada
Emine et Recep Tayyip Erdogan
Maryna et Petro Porochenko
Angela Merkel
Charlene et Albert II de Monaco
Aléxis TsIpras et Betty Batziana
Brigitte et Emmanuel MACRON
Amélie Derbaudrenghien et Charles Michel

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252