Mamoudou Gassama va être naturalisé

Mamoudou Gassama, surnomme “Spiderman”, a été très largement salué sur les réseaux sociaux et reçu par Macron et devrait intégrer les sapeurs-pompiers après son geste héroïque.

Mamoudou Gassama, un Malien sans-papiers salué en héros, après avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide, aura sa situation régularisée avant d’être naturalisé français, lui a annoncé le président Emmanuel Macron lors d’un entretien à l’Elysée.

Le jeune homme a sauvé samedi 26 mai au soir, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, un enfant de quatre ans suspendu dans le vide au quatrième étage d’un immeuble.

Ian Brossat, l’adjoint PCF à la maire de Paris en charge du logement, a tweeté: “Le jeune homme qui a sauvé un bébé rue Marx-Dormoy en escaladant trois étages est sans-papiers arrivé du Mali en Septembre. Avis à ceux qui crachent sur les migrants à longueur de journée. Merci Mamoudou Gassama”.

Anne Hidalgo avait félicité le jeune homme. “Un grand bravo à Mamoudou Gassama pour son acte de bravoure qui a permis de sauver hier soir la vie d’un enfant. J’ai eu plaisir à m’entretenir avec lui aujourd’hui par téléphone, afin de le remercier chaleureusement”, a-t-elle réagi sur Twitter.

Son acte spontané, filmé samedi, a été vu des millions de fois sur les réseaux sociaux. En quelques secondes, il a escaladé la façade d’un immeuble parisien pour sauver un enfant de quatre ans suspendu à une balustrade au 4e étage.

“Tous les papiers vont être régularisés”, a assuré le chef de l’Etat lors d’un échange, diffusé sur sa page Facebook, avec le jeune homme de 22 ans.

En jeans et chemise blanche à manches courtes, Mamoudou Gassama a parlé pendant quelques minutes avec M. Macron devant les caméras, avant que l’entretien ne se poursuive en tête-à-tête.

C’est un acte exceptionnel, un acte d’héroïsme. J’ai souhaité qu’on puisse prendre une décision exceptionnelle pour vous», a dit le président à Mamoudou Gassama visiblement très ému. Emmanuel Macron a ajouté qu’il s’agissait d’une exception car en tant que migrant non demandeur d’asile, il n’aurait pas dû être régularisé.

«On ne peut pas donner (de papiers) à tout ceux qui viennent du Mali, du Burkina.

Quand ils sont en danger on donne l’asile, mais pas pour des raisons économiques», lui a-t-il dit. «Mais pour ce qui vous concerne, vous avez fait quelque chose d’exceptionnel. Même si vous n’avez pas réfléchi, c’est une acte de courage et de force qui fait l’admiration de tous», a dit le président.

Peu après les faits, le père de l’enfant, a été placé en garde à vue pour “soustraction d’un parent à ses obligations légales”, a-t-on appris de source judiciaire.

Ce matin a été présenté au parquet de Paris pour se voir notifier une convocation à un procès devant le tribunal correctionnel prévu dans les prochains mois, a-t-on précisé de même source.

Le délit de “soustraction d’un parent à ses obligations légales” est puni de 2 ans de prison et de 30.000 euros d’amende. L’enfant à été placé dans une structure d’accueil sur décision du parquet, a ajouté cette source, qui précise que la mère de l’enfant n’était pas à Paris au moment des faits.

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252