Maeva Coucke, nouvelle Miss France

Véronique YANG

Samedi soir en direct de Châteauroux, le jury présidé par le couturier Jean-Paul Gautier et les téléspectateurs ont désigné la nouvelle Miss France, Maeva Coucke, Miss Nord-Picardie.

Pour la troisième fois en quatre ans,  la représentante de la région Nord-Picardie remporte le titre  de Miss France  (Camille Cerf en 2015, Iris Mittenaere devenue Miss Univers 2017 en 2016 et Maeva Coucke en 2018).

Lors du concours dont le thème choisi par Sylvie Tellier était consacré à la lutte contre la violence faite aux femmes,  Maeva Coucke, 23 ans, 1m76 a été élue Miss France 2018 succédant ainsi à la Guyanaise Alicia Aylies. Miss Nord-Pas-de-Calais a devancé  Miss Corse, première dauphine, Miss Ile-de-France, deuxième dauphine, Miss Champagne-Ardenne et Miss Réunion sont  les deux dernières finalistes.

Après avoir décroché un BTS  de commerce international, Maeva Coucke est  en première année de licence de droit puis devenir juriste en entreprise.

Fille d’un gendarme et d’une assistante maternelle ,Maeva est née en Bretagne mais a grandi dans la Nord dans le Boulonnais. Elle a une soeur jumelle Alizée, mannequin qui vit entre Milan et Paris. Toutes deux partagent les mêmes goûts pour la mode et la photographie.

A 18 ans, elle remporte son premier titre  en devenant Miss Boulogne puis enchaîne avec les concours départementaux. Elle s’est engagée dans une association qui lutte contre le cancer du sein, une cause qui lui tient à coeur, sa mère en ayant été atteinte. Elle désire donc se servir de sa notoriété afin de pousser les femmes à faire des mammographies mais aussi être la porte-parole du féminisme et de la mise en valeur des femmes.

Lors du concours, ce qui a fait la différence et lui a permis sa victoire est la couleur de sa chevelure. Elle n’a pas hésité à mettre en avant sa couleur rousse bien qu’elle ne soit pas naturelle. A la base, Maeva  est blond foncé mais elle a franchi le pas pensant que ça lui va mieux au teint et que c’est un avantage pour les photos. De plus, c’était la seule candidate rousse, couleur remarquée par Jean-Paul Gauthier qui a toujours au moins une rousse dans ses défilés.

La région Nord-Picardie a donc offert une nouvelle Miss à la France. Après la blonde en 2015, la brune en 2016, voici la rousse en 2018. Dès le début du concours, depuis le voyage en Californie, elle faisait partie des favorites et s’était faite remarquer par sa gentillesse, son sourire et son aisance…

Dès l’annonce des 12 finalistes, elle avait été plébiscitée par le public. Elle a été élue avec 29,20% des voix devant Miss Corse (25,26%) et Miss Ile- de- France (18,18%) qui fêtait ses 19 ans.

PHOTO: TWITTER