L’excellence professionnelle “Made in France” honorée à l’Elysée

Le 13 mai dernier, les nouveaux MOF (Meilleurs Ouvriers de France) tous  métiers confondus ont reçu leurs médailles et leurs diplômes à la Sorbonne à Paris puis ont été conviés au Palais de l’Elysée par le Président de la République..

Le titre de Mof est uniquement décerné en France, il est attribué suite à un concours entre professionnels de même catégorie:” Un des Meilleurs Ouvriers de France “. Depuis sa création en 1924, le concours réunit 9 006 diplômés dans 17 groupes représentant 230 métiers, 150 jurys se sont succèdés et 3 000 candidats bénévoles sont présents pour chaque concours. A ce jour, on dénombre entre 1 800 et 2 000 MOF.

Le concours est organisé tous les 3 ou 4 ans par le COET-MOF (comité d’organisation des expositions du travail) et reconnu en tant que titre certifié de niveau III par le ministère du Travail. L’organisation de l’examen (Concours Un des Meilleurs Ouvriers de France) a été confiée par le ministère de l’Education à l’association COET-MOF, type loi 1901 fondée en 1961; à l’issue de l’examen, le candidat reçoit un diplôme et un titre de MOF qui met en valeur l’excellence professionnelle “Made in France”en France et Outre-mer mais aussi à l’étranger, surtout en Europe. Des expositions régionales ou nationales sont organisées afin de présenter les créations.

Classe Cuisine, gastronomie : Renaud Augier, Stéphane Collet, Arnaud Faye, Fabrice Gendrier, Franck Putelat, Julien Roucheteau, Frédéric Simonin;
. Classe Pâtisserie, confiserie : David Briand, Jean-Christophe Jeanson, Jonathan Mougel, Patrice Ibarboure, Sébastien Trudelle;
. Classe Maître d’hôtel, du service et des Arts de la table : Antoine Petrus, Bruno Casassus-Builhé, Laurent Delarbre, Marc Thomas Fefin, Michaël Bouvier, Simon Verger;
. Classe Sommellerie : Pascaline Lepeltier, Nicolas Vialettes, Jean-Baptiste Klein, Eric Goettelmann.

   

   

  

   

  

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252