L’ex-roi de Roumanie, décédé à l’âge de 96 ans

GABRIEL MIHAI

L’ancien roi et prétendant au trône de Roumanie est mort ce mardi à 13h dans sa résidence de Suisse, à l’âge de 96 ans.

Toujours apprécié des Roumains malgré les sombres querelles d’héritage qui ont émaillé ses dernières années, il s’était retiré de la vie publique au printemps 2016, atteint d’un cancer de la peau et d’une leucémie.

Personnalité la plus respectée du pays, le roi Michel aura droit à des obsèques nationales, son corps sera exposé au château de Pelesh, à Sinaia, dans les Carpates, puis au palais royal de Bucarest, avant les funérailles célébrées par le patriarche orthodoxe dans la grande cathédrale et de rejoindre son épouse décédée en août 2016 dans la nécropole royale de Curtea de Arges.

Le destin du roi Michel Ier – Mihai, en roumain -, aussi mouvementé que celui de la Roumanie au XXe siècle, aura été marqué par la tourmente de la Seconde Guerre mondiale et la prise de pouvoir des communistes imposés par les troupes soviétiques.

Arrière-arrière-petit-fils de la reine Victoria, par sa grand-mère la légendaire reine Marie de Roumanie – elle-même petite-fille à la fois de la souveraine, Michel de Roumanie est cousin au 3e degré non seulement de la reine Élizabeth II du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord mais également de la reine Margrethe II de Danemark et des rois Carl XVI Gustaf de Suède et Harald V de Norvège, ainsi que de l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos Ier. Descendant de la dynastie de Hohenzollern-Sigmarigen.

Né le 25 octobre 1921 à Sinaia, une commune située à 120 km au nord de Bucarest, Michel a régné à deux reprises sur la Roumanie: une première fois après la mort de son grand-père, du 20 juillet 1927 au 8 juin 1930; puis à nouveau du 6 septembre 1940 jusqu’au 30 décembre 1947. À cette date, il est contraint d’abdiquer par les communistes, ce qui marque la fin de la monarchie pour ce pays des Balkans. Obligé de s’exiler en 1948, il gagne le Royaume-Uni, avant de s’établir en Suisse. Il y épouse la princesse Anne de Bourbon-Parme qui lui donnera cinq filles.

Après le décès de la reine Anne, l’année dernier, la Roumanie vien a perde aujourd’hui le roi Michel Ier, la République roumaine se sent soudain orpheline.