Les Bleus ont célébré leur titre mondial sur les Champs-Elysées et à l’Elysée

Un retour triomphal en France: les Bleus ont célébré lundi leur titre de champions du monde sur les Champs-Élysées avec des centaines de milliers de personnes venues les acclamer dans une ambiance survoltée, avant d’être reçus par le président.

«On est les champions, on est les champions!»: rassemblée depuis plusieurs heures sur «la plus belle avenue du monde» à Paris, une foule bleu-blanc-rouge a chaviré de bonheur à la vue de ses 23 héros, arrivés quelques heures plus tôt à l’aéroport parisien de Roissy, auréolés du deuxième titre mondial de l’histoire de l’équipe de France vingt ans après celui de 1998. Comme leurs glorieux aînés – dont faisait partie Didier Deschamps – acclamés par un demi-million de personnes le 13 juillet 1998, ils ont descendu l’emblématique avenue sur un bus à impériale.

Survolé par la patrouille de France, l’itinéraire avait été balisé de barrières pour contenir l’impressionnante foule venue acclamer ses champions, vainqueurs la veille de la Croatie (4-2) au stade Loujniki de Moscou. Selon le ministère de l’Intérieur, près de 2000 policiers et gendarmes et 400 personnels de secours ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de la journée.

Euphoriques malgré leur courte nuit, vêtus de T-shirts frappés des deux étoiles et des mots «champions du monde», écharpe nouée autour de la tête pour certains, ils haranguaient la foule noyée dans les nuages des fumigènes. Beaucoup de joueurs immortalisaient la scène avec leur smartphone.

Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont ensuite accueilli en début de soirée les joueurs de l’équipe de France pour célébrer leur titre mondial. Dans une ambiance extrêmement décontractée, les Bleus et leur entraîneur Didier Deschamps ont posé avec le couple Macron sur le perron de l’Élysée face aux caméras, avant de chanter à tue-tête et a capella l’air de “I will survive”, puis une Marseillaise.

Après s’être entretenus en privé avec Emmanuel Macron, ils devaient sortir dans le jardin pour la réception au cours de laquelle le président prendra la parole. Près de 3.000 personnes, dont la moitié de jeunes, ont été invités pour l’occasion.

Emmanuel Macron en s’adressant aux joueurs. Cette équipe «est belle parce qu’elle a été unie».

«Merci d’avoir apporté cette coupe, merci de nous avoir rendus fiers, merci d’avoir mouillé le maillot, merci d’avoir été unis», a-t-il dit.

Quelques joueurs, très joyeux, ont pris ensuite le micro. «On est parti sur le terrain et on a tout cassé!», a lancé Paul Pogba pour résumer l’épopée russe. «J’espère qu’on vous a fait vibrer», a-t-il ajouté.

Le capitaine Hugo Lloris a tendu la coupe à des jeunes pour qu’ils la touchent.

Comme leurs aînés de 1998, les héros de Moscou seront décorés de la Légion d’honneur, mais celle-ci leur sera remise dans quelques mois, à une date encore non déterminée, a indiqué lundi l’Elysée.