les aventuriers du cacao à la 23ème édition du salon du chocolat

Daniel Lambert

Depuis le 27 octobre, c’est le retour du salon du chocolat au palais des expositions à la porte de Versailles. Il s’agit du salon le plus attendu et apprécié des visiteurs.

La 23ème édition du salon se terminera le 1er novembre .Plein de nouveautés attendent petits et grands sans oublié le fabuleux défilé de robes en chocolat qui se tient le jour de l’inauguration au profit d’une association. Cette année, il s’agit de l’Association Mécénat Chirurgie Cardiaque qui permet à des  enfants malades du coeur et originaires de pays pauvres de venir recevoir un nouveau coeur .

Et si les chocolatiers et pâtissiers étaient les « nouveaux aventuriers » ? Le lien
n’est pas forcément évident, mais c’est pourtant le thème de la 23e édition du Salon
du Chocolat. Une façon plus glamour de parler du tournant écoresponsable qu’ont pris de nombreux artisans ces dernières années. Les « aventuriers du cacao », ce sont ces chocolatiers qui voyagent aux
quatre coins du monde pour choisir leurs fèves directement auprès de petits
producteurs.

La barre ressemble à un gros lingot, un lingot d’or noir. Il s’agit de chocolat
destiné à la pâtisserie d’une teneur de 75 % d’un cacao certifié commerce équitable
torréfié par des femmes d’une coopérative de Yamoussoukro. C’est Axel Emmanuel
Gbaou, un chocolatier ivoirien plusieurs fois récompensé pour son savoir-faire qui
est à l’origine de ce projet Le projet vise à installer des chocolateries en milieu
rural de sorte que les producteurs puissent gagner un peu plus sur le cacao que
ce qu’ils gagnaient auparavant.

Un paysan gagne moins d’un dixième du prix de la tablette de chocolat vendue à l’international.
Aujourd’hui, on veut faire en sorte qu’il puisse au moins gagner le tiers pour avoir
un produit très compétitif parce qu’il est quasiment 40 à 50% moins cher qu’un même
produit fait par les autres multinationales du chocolat ». Avec ce cacao Ecoya, tout
le monde y gagne. Le consommateurs avec un prix d’achat inferieur au cacao exporté
pour transformation puis réimporté pour le marché intérieur, les industries,
restaurants et pâtisseries dont le produit est d’une qualité supérieure et les
cultivateurs qui touchent directement le fruit de la plus-value produite par une
transformation locale.

Les Belles Envies, c’est l’ambition de rendre accessible à tous des pâtisseries,
chocolats et des biscuits de haute qualité sans impact sur le taux de sucre dans le
corps.L’étendue de la gamme de produits igc® (pâtisseries, chocolats, biscuits et
autres..) est recommandée à toutes les personnes voulant prendre soin de leur santé,
contrôler leur poids et réduire leur dose de sucre au quotidien.Elle convient
également à l’alimentation contrôlée des sportifs, des femmes au diabète
gestationnel, des personnes diabétiques de type 1 et 2.

                     

 

 

Laisser un commentaire