Le Fondateur: l’histoire des restaurants McDonald’s

DANIEL LAMBERT

Le Fondateur” qu’on ne s’y trompe pas, et le titre le précise d’ailleurs très bien, est plus le portrait de l’homme qui a fondé le célèbre empire dédié au Hamburger (et donc pas n’importe lequel !), que l’histoire des restaurants McDonald’s et de leurs concepteurs originels.

À ce niveau, le film affiche donc bien la couleur, d’autant plus que la prestation de Michael Keaton est également plus qu’à la hauteur de ce qu’on pouvait espérer, en étant franchement bluffante. Malgré un certain académisme et une linéarité difficilement évitable, l’acteur imprègne son personnage de toute l’énergie souhaitable, doublée d’une bonne dose de filouterie au point de dépeindre cet individu assoiffé et sans état d’âme comme jamais !

Alors même si les rôles secondaires peuvent sembler sacrifiés, on imagine sans peine qu’avec ce charisme à tout casser, ceux qui dans la réalité pouvaient tourner autour de lui, devaient forcément être déjà dans l’ombre et que la peinture qui nous en est donnée, en est ainsi un excellent reflet.

Et donc en explicitant minutieusement la démarche digne d’un bulldozer de ce Ray Kroc au nom prédestiné, avec beaucoup de minutie et de pédagogie, on assiste ainsi au portrait d’un homme qui a su tout utiliser à son profit, de ses rencontres opportunes lui donnant les occasions parfaites pour rebondir à point nommé, à toutes les situations idéales qui se présentaient à lui… Cette histoire est donc par là même édifiante et tout à fait symptomatique de l’individu ou de ceux du même acabit.

De quoi bien réfléchir à la manière de protéger ses propres idées ou inventions, avant de les voir récupérées par de voraces énergumènes du même genre, prêts à tout pour faire fortune jusqu’à écraser les pauvres et ardents passionnés du départ… Un biopic de John Lee Hancock instructif, dont malheureusement bien d’autres ont connu la même mésaventure dans les mêmes circonstances, qui mérite par sa narration très démonstrative et bien documentée, un petit détour.

Ce qui permettra d’avoir une petite pensée envers les deux méconnus et malheureux frères McDonald, lorsque l’on croquera dans son fameux Hamburger, bien plus cher que les 15 cents de l’époque !

J’ai vu le film le fondateur éblouissant Ray Kroc, vendeur de machines à milk-shake est fasciné par ce concept innovant, très vite il convainc les frères McDonald’s de développer leur réseau en franchisant leurs restaurants à travers les États-Unis.

Montré comme un brillant homme d’affaire obsédé par la réussite (au détriment de son couple), adepte des stratagèmes peu scrupuleux, Ray Krok finit par racheter la compagnie en 1961 et en fait la multinationale que l’on connaît tous aujourd’hui.

Quelles sont donc les recettes de l’empire McDonald’s? Voici les idées présentées ou pressenties dans “Le Fondateur”.

Des commandes servies en 30 secondes ​​​​​​

Créé par les frères Mc Donald’s, le “Speedee System”, est un concept innovant de restauration rapide. Du jamais vu pour les consommateurs des années 1950, dont Ray Kroc fait partie.

L’objectif est d’allier d’avantage de productivité et d’efficacité grâce à un système qui permet de produire des hamburgers à la chaîne. Les commandes ne sont désormais plus servies en 30 minutes mais en 30 secondes.

PHOTOS: IMPACT EUROPEAN / WPA – DANIEL LAMBERT

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252