La Roue Tourne pour de nouveaux départs

La Roue Tourne est une association d’entraide pour les comédiens nécessiteux fondée en mai 1957  par Paul Azais qui restera à sa tête jusqu’à ses derniers jours en 1974, et Janalla Janach décédée en 2004. Tous 2 étaient Chevalier de l’Ordre international du Bien Public, Grand Prix Humanitaire de France et
Médaille d’Or du Mérite National.

Victime d’un accident de vélo en 1943, ce comédien de renom voit sa carrière mise en berne suite à 20 jours de coma et une longue convalescence. Celui qui était apparu auprès d’Annabelle, Edwige Feuillère, Rellys ou encore Fernandel ne peut obtenir de couverture sociale et face à des problèmes financiers. Conscient de la précarité que peuvent subir les acteurs, il décide en 1957 de fonder avec Janalla Jarnach, une ancienne résistante du réseau Alliance qui sauva de nombreuses personnes menacées d’arrestation, La Roue Tourne , une association d’entraide du spectacle (loi 1901),d’assistance et de bienfaisance (loi du 14 janvier 1933); soutenu par des amis qui formeront le premier comité d’honneur. Fernandel en est le président sous le parrainage de Jean Marais et Michèle Morgan. Après eux, d’autres grands noms se sont illustrés autour de l’association comme Marcel Pagnol, Marcel Achard, Bourvil, Joseph Kessel, Jean Cocteau,Paulette Dubost, Annie Cordy ou encore l’ancien ministre et professeur de médecine Bernard Lafay mais aussi Serge VEBER (Vice-Président de la Société des Auteurs Dramatiques).

Aujourd’hui encore, l’association est présente lus que jamais auprès de ceux qui ont connu les revers de la vie. Elle étudie chaque cas particulier tout en évitant de porter un jugement, favorise l’accès aux droits légaux, sociaux, médicaux, aide financièrement les personnes les plus démunies en attente de leurs droits (loyers, factures EDF, nourriture…), accompagne tous ceux qui sont dans la solitude en respectant leur dignité tout en les sortant de l’exclusion totale souvent liée à leur statut d’intermittent et la remise en cause de leurs droits d’auteur. Par exemple, en 2010, La Roue Tourne a soutenu 100 artistes et techniciens et le montant des aides s’est élevé à 110 000 Euros.

Pour parvenir à ses fins et soutenir ses actions, elle est régulièrement aidée par des artistes qui depuis 60 ans des photos dédicacées imprimées et vendues au public sous forme de cartes postales dans des “petites enveloppes” lors des entr’actes des spectacles comme la tournée de Serge Lama ( possibilité de commander 1 lot de 10 cartes pour 20€ directement à la Roue Tourne). Elle peut aussi percevoir des subventions occasionnelles comme celles de toute personne  souhaitant léguer des biens par testament ou toute ressource créée avec l’agrément des autorités compétentes, dont vente d’articles dits de “marque distinctive”, mais aussi des dons et legs (avec déduction ou exonération fiscale). L’association organise également des collectes, manifestations, fêtes, galas, ventes aux enchères d’oeuvres d’art et d’objets ayant appartenu ou offerts par des artistes. La dernière en date s’est tenue le 16 avril dernier à la Mairie du 11ème à Paris en présence du maire François Vauglin,  du conseiller délégué au commerce, à l’artisanat et aux professions indépendantes ainsi que des membres du conseil municipal,  Philippe Ducloux et de l’association La Roue Tourne.

Depuis le décès le 29 janvier dernier du  président Robert Quénel, ancien ténor ami de Brassens et Luis Mariano,  l’association a une nouvelle présidente en la personne de Jacqueline Boyer. Cette dernière a présenté les différents lots mis en vente, parmi lesquels on trouvait des toiles de Michèle Morgan offertes par sa petite fille Sarah, Un pichet et un vide poches réalisés par Jean Marais, une cravate dessinée par Jean Cocteau, 2 blousons en cuir, 1 veste para et 1 petite moto appartenant à Jean-Luc Lahaye, présent dans la salle en se prêtant au jeu, un tailleur et accessoires ayant été portés par la marraine actuelle de La Roue Tourne, Brigitte Bardot, un costume de scène et une chemise de Serge Lama, une minaudière de Lucienne Boyer, 2 éventails de spectacle de Zizi Jeanmaire, un blouson de cuir de Johnny Hallyday offert par Pierre Billon, des toiles peintes par Charlotte Julian,  2 places pour le Moulin Rouge avec l’affiche originale, 1″ kangourou d’or”en bronze remis par TéléPoche et offert par Pierre Bonte, présent sur place, 2 poupées à tête de porcelaine acquises par Simone Langlois présente avec son mari Georges Cros qui avait offert un tableau qu’il a peint, 2 bougeoirs, 2 lithos de Salvador Dali, 1 photo de Charles Aznavour dédicacée au dos et plein d’autres lots pour certains non présentés étant donné les aléas des horaires imposés pour la fermeture de la mairie.

Dans la salle, de nombreux  aficionados étaient présents, toujours prêts à surenchérir. Parmi eux, l’humoriste Pauline Cartoon qui n’a pas hésité à se faire plaisir en repartant avec la minaudière de Lucienne Boyer et une petite théière entre autre;  la comédienne Claudine Coster; Alexandre Deffrene;   Valerie Gaillard (fille d’André des ‘Frères Ennemis) Brigitte Skiavi-Blanc, la chanteuse Stone,  Simone Langlois et Geoges Cros, Henriques Makassi et Valerie Viespoli du Théâtre Aleph, Bernard Marchois du Musée Piaf, la scénariste Maria Pia, Olivier Betti,  Alexandre Deffrenne, Nico LeClown, Voldi Martin, l’ancienne journaliste de France Dimanche, Dominique Préhu, l’attaché de presse Eric Durand, le chanteur Philippe Vernet qui a fait monter le suspens en renchérissant avec Jean-Luc Lahaye et est reparti avec plusieurs lots dont le blouson de Jean-Luc Lahaye, le vice-président Pierre Devigne et  Georges Israël (étonnant commissaire-priseur)…

Cette soirée caritative, festive et conviviale a rapporté à l’association près de 12 000 euros.

 

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252