Jour du Souvenir: le Prince Charles remplace la reine pour les commémorations

GABRIEL MIHAI

C’est la première fois que la Reine délègue le Prince Charles pour présente la cérémonie de la “journée du Souvenir”.

Le prince Charles, héritier du trône britannique, a mené dimanche à Londres les célébrations du Jour du Souvenir au nom de sa mère, la reine Élisabeth II, déposant une couronne de fleurs pour commémorer les victimes de conflits.

C’est la première fois que la Reine délègue ainsi cette responsabilité tout en étant présente à la cérémonie, qu’elle a observée depuis le balcon du ministère des Affaires étrangères, aux côtés de son époux, le prince Philip. Une manifestation supplémentaire du subtil transfert, entrepris depuis plusieurs mois, des obligations qui lui incombent vers son fils.

Les autres membres de la famille royale, dont les princes William et Harry, ont ensuite imité le Prince Charles, déposant à leur tour leurs couronnes de fleurs au Cénotaphe, le mémorial aux morts de Whitehall, dans le centre de la capitale britannique.

Ils ont été suivis par les responsables politiques du pays, notamment la première ministre Theresa May et le chef de l’opposition, Jeremy Corbyn, et par les représentants des nations du Commonwealth. Ils avaient auparavant observé deux minutes de silence, à midi, aux côtés de nombreux anciens combattants réunis pour l’occasion.

Au cours de ses 65 ans de règne, la reine n’avait pas pris part à la cérémonie qu’à six occasions: deux fois lorsqu’elle était enceinte et quatre fois car elle était à l’étranger. «La reine souhaite être aux côtés du duc d’Edimbourg et elle sera au balcon», avait expliqué une porte-parole du palais de Buckingham. Le prince Philip a pris sa retraite de ses engagements officiels en août dernier, à 96 ans.

Cette «journée du Souvenir» est organisée chaque année le dimanche le plus proche du 11 novembre, en hommage aux victimes des conflits. Des milliers de cérémonies sont ainsi organisées partout au Royaume-Uni, pour célébrer les hommes et les femmes tombés lors de la Première Guerre mondiale et des autres conflits survenus depuis. Plus d’un million de personnes originaires de l’Empire britannique ont péri dans les combats survenus entre 1914 et 1918.