“Johnny rejoint le paradis des “immortels”

Véronique YANG

La rock star internationale, Johnny Hallyday s’est éteint au milieu des siens à son domicile de Marnes- la- Coquette près de Paris des suites de son cancer du poumon.

L’interprète de “Que je t’aime”, “Oh Marie” et “l’Idole des Jeunes ” était âgé de 74 ans. Il s’est battu jusqu’au bout contre la maladie mais était très faible depuis sa sortie de la clinique du 16ème arrondissement.

Depuis l’annonce de sa disparition dans la nuit de mardi à mercredi, les amis et les fans de la star lui rendent hommage à commencer par le Président de la République  qui a déclaré:”On a tous en nous quelque chose de Johnny.. De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national.”A travers les générations, il s’est gravé dans la vie des Français”.

Johnny Hallyday de son vrai nom Jean-Philippe Léo Smet est né le  15 juin 1943 à la cité Malesherbes, à Paris. Son père marié à une autre femme le reconnaît. Très vite, sa tante , Hélène Mar, dont la fille Desta est mariée avec l’artiste américain Lee Ketcham, alias Lee Hallyday, le recueille.

Dès l’âge de 11 ans, il chante entre les numéros de danse de ses parents adoptifs.  Son initiation se fait autour des disques que recevait son oncle. Très vite, il fréquente “le Golf Drouot” et passe en attraction au dancing du Moulin Rouge.

En 1960,il sort son premier 45-tours avec un titre de Dalida”,T’aimer follement”. C’est l’époque où Claude Moine devient Eddy Mitchell, où Christian Blondieau devient Long Chris, où Jacques Dutronc n’est pas encore Jacques Dutronc. Line Renaud devient sa marraine et il fait sa première télé à l’âge de 17 ans.

A cette époque où le magazine et l’émission de radio “Salut les copains” met en vedette la vague “yéyé”, il devient la figure de proue de cette génération où on retrouve aussi Eddy Mitchell et les “Chats Sauvages”, Dick Rivers ou encore Richard Anthony. Il reprend de nombreux titres américains et se singularise avec les rythmes de rock’n roll. Il commence à trouver son public avec son premier tube “Souvenir, Souvenir” et deviendra au fil du temps l’idole de plusieurs générations grâce à un répertoire varié , sa complicité avec des auteurs talentueux et sa capacité de “bête de scène” avec les gigantesques shows à l’américaine dont lui seul a le secret.

Côté sentimental, alors qu’il est au sommet de sa gloire, il épouse Sylvie Vartan, autre idole yé-yé en 1965 avec qui il a un fils David  en 1966. Il divorce en 1980 puis fait un mariage éclair ave Elisabeth Etienne, une “gendarmette”  de Louis de Funès. Il rencontre alors l’actrice Nathalie Baye avec qui il se sépare en 1986 et dont il aura une fille  Laura. Ce sont ensuite ses 2 mariage avec Adeline Blondieau, la fille d’un de ses  amis Son dernier mariage sera avec la jeune mannequin Laetitia Boudou avec qui il adoptera 2 petite filles d’origine vietnamienne Jade et Joy.

Avec près de 60 ans de carrière, environ 1 000 titres dont une centaine de sa composition et 100 millions de disques vendus, Johnny Hallyday restera avant tout un artiste francophone, sa carrière aux Etats Unis où il vivait en grande partie a eu du mal à se projeter dans ce grand continent où il trouvait son inspiration et ses idées pour ses gigantesques shows.

Mais la musique n’était pas la seule corde à son arc puisqu’on le retrouve au cinéma dans plusieurs films,dont trois ont été sélectionnés au festival de Cannes: «L’aventure c’est l’aventure» de Claude Lelouch en 1972, «Détective» de Jean-Luc Godard en 1985 et «Vengeance» de Johnnie To en 2009.

Connu pour ses idées de droite, il était ami avec de nombreux politiques dont les présidents Chirac et Sarkosy pour qui il avait chanté dans des meetings. Toutefois, il avait accepté de se produire à la Fête de l’Humanité.

Lors des attentats terroristes de 2015, il avait accepté de chanter en hommage aux victimes.

Alors qu’il continuait à se battre t qu’il espérait sortir gagnant de son combat, un album de reprises en hommage à sa carrière a été édité avec la participation de nombreux chanteurs dont Patrick Bruel, Florent Pagny, Kendji Girac, Louane ou encore Nolwen Leroy, Amel Bent , Benjamin Biolay… Johnny et Laetitia s’étaient même rendus au studio pendant l’enregistrement.

Ce monstre sacré de la chanson française et du rock’n roll restera toujours das le coeur de ses fans et de tous ceux qui l’ont cotoyé. Il restera l’image de la France et une véritable légende au même titre qu’Elvis Presley.