Inde: Rahul Gandhi élu président du Congrès national indien

GABRIEL MIHAI

Le Congrès avait annoncé le mois dernier la tenue d’une élection interne pour sa présidence. Seul Rahul a présenté sa candidature à ce scrutin et a donc été proclamé sans avoir besoin de passer par les urnes.

Né le 19 juin 1970, Rahul Gandhi est le fils de Sonia et Rajiv Gandhi, Premier ministre de 1984 à 1989 et mort assassiné en 1991. Héritier d’une dynastie politique qui remonte à Motilal Nehru (1861-1931), le jeune Rahul a étudié dans les plus prestigieuses écoles d’Inde avant de fréquenter Harvard et Cambridge.

Né pour le pouvoir dans une famille dont le destin se confond avec celui de l’Inde, Rahul Gandhi s’est jeté dans la politique indienne en 2004 en se présentant dans le circonscription familiale d’Amethi, dans l’Uttar Pradesh.

A 47 ans, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de Premiers ministres indiens, Rahul Gandhi a été officiellement désigné comme le prochain président du Congrès (opposition). Il succédera à ce poste à sa mère d’origine italienne Sonia, qui l’occupait depuis 1998.

Aujourd’hui la dynastie indienne des Gandhi écrivait une nouvelle page de son histoire.
«Je déclare Rahul Gandhi élu président du Congrès national indien», a dit Mullappally Ramachandran, un haut responsable du parti, en conférence de presse, qualifiant cette annonce de «moment historique», il a précisé que M. Gandhi entrerait en fonctions samedi 16 décembre.

Cette nomination signale la mise en ordre de marche du Congrès à moins d’un an et demi des prochaines élections nationales. Le parti y affrontera le rouleau compresseur des nationalistes hindous du Premier ministre Narendra Modi.

Devant le siège du Congrès à New Delhi, des employés du parti faisaient sauter des pétards et dansaient dans la rue. Ils agitaient de grands drapeaux marqués d’une grande main levée, l’emblème du parti.