Inde: l’héritier d’une dynastie politique pour Rahul Gandhi

GABRIEL MIHAI

A 47 ans, Rahul Gandhi prend, ce samedi 16 décembre, les rênes du Congrès, le sacro-saint parti de centre-gauche fondé en 1885 et dont l’histoire a façonné celle de l’Inde moderne.

Aujourd’hui la dynastie indienne des Gandhi écrivait une nouvelle page de son histoire.
Près de 70 ans après l’Indépendance de l’Inde, le grand parti du Congrès reste aux mains de la famille des Nehru-Gandhi. Rahul, qui prend ses fonctions ce samedi, est fils, petit-fils et arrière-petit-fils d’anciens Premiers ministres.

Rahul Gandhi est le fils de Sonia et Rajiv Gandhi, Premier ministre de 1984 à 1989 et mort assassiné en 1991. Héritier d’une dynastie politique qui remonte à Motilal Nehru (1861-1931), le jeune Rahul a étudié dans les plus prestigieuses écoles d’Inde avant de fréquenter Harvard et Cambridge.

Né le 19 juin 1970, Rahul Gandhi aujourd’hui est l’héritier de sa mère Sonia d’origine italienne.

Né pour le pouvoir dans une famille dont le destin se confond avec celui de l’Inde, Rahul Gandhi s’est jeté dans la politique indienne en 2004 en se présentant dans le circonscription familiale d’Amethi, dans l’Uttar Pradesh.

L’arrière-petit-fils de Jawaharlal Nehru incarne la dernière génération de la dynastie politique la plus influente du sous-continent, à l’heure où celle-ci essuie une perte de popularité sans précédent.

Cette famille lui a offert un avenir hors du commun mais aussi de terribles tragédies. Rahul a 14 ans quand sa grand-mère, Indira Gandhi, est assassinée par ses deux gardes du corps. Et il a 21 ans quand son père, l’ex-Premier ministre Rajiv Gandhi, périt dans un attentat-kamikaze.

C’est ce qui définit un leader. Modi et Rahul sont deux extrémités différentes du spectre. Rahul est calme et compatissant etqui croit au cœur de la démocratie, quelqu’un qui a tellement perdu et qui reste encore fort , qui emmène tout le monde avec lui en gardant l’unité. Indépendamment de qui gagne, Gujarat, on ne peut pas saper le fait qu’il est ce que devrait être un leader démocratique.

C’est avec une profonde humilité que j’accepte cette position sachant que je marcherai toujours dans l’ombre des géants.
Je veux que le parti du Congrès devienne un instrument de dialogue entre les peuples indiens, de tous les coins de notre grand pays, de toutes les religions, de toutes les ethnies, de tous les âges et de tous, les genres et que notre dialogue soit mené par amour et affection, a dit Rahul Gandhi.