Imam Hassen Chalghoumi parle de la visite du pape à Abu Dhabi

Véronique YANG  et  Gabriel MIHAI

Le Pape François entame une visite de 3 jours aux Emirats Arabes Unis du 3 au 5 février afin de participer à un forum interreligieux dont le thème est “Fais de moi un instrument de ta paix”, avec la volonté de renforcer les liens entre l’Eglise catholique et l’Islam.

Durant ce voyage historique le souverain pontife  va célébrer une messe en plein air à Abou Dhabi, il rencontrera aussi le grand imam sunnite d’Al-Azhar afin de discuter de la paix et la sécurité dans les pays musulmans.

Les Emirats Arabes Unis font partie des rares pays à ne pas avoir souffert des dérives du terrorisme malgré la proximité du Yémen et de l’Arabie Saoudite; c’est un État fédéral constitué de sept émirats dont le plus grand est Abou Dhabi .Chacun est une monarchie absolue. Le président des Émirats Arabes Unis est l’émir d’Abou Dhabi, le cheikh ben Zayed Al Nahyane.

Pour la première visite du pape dans la péninsule arabique, à Abou Dhabi, organisée par le prince héritier et ministre de la défense, le cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyane, , le pape a  été salué dans un tweet  pour être  un “homme de paix et d’amour”, espérant que “les générations à venir prospéreront dans la paix et la sécurité”. En effet, les Emirats Arabes Unis sont le seul état à avoir un ministre de la Tolérance et avoir déclaré 2019 “Année de la Tolérance”.

Ce n’est pas la première fois que le souverain pontife est invité dans un pays musulman, il s’est rendu  au Proche-Orient et en Turquie en 2014 et en Azerbaidjan en 2016; ce fut aussi le cas en 2017 pour un forum interreligieux en Egypte.  Après ce voyage aux E.A.U. , il sera fin mars au Maroc afin de poursuivre le dialogue entamé entre le monde musulman et  l’ensemble des autres confessions y compris chrétiennes.

Le planning du représentant apostolique sera très chargé et commencera dimanche  après la messe au Vatican où il a lancé un appel d’urgence à l’action humanitaire au Yémen, suite au long conflit qui ronge cette région du Golfe. Le lendemain, une rencontre est organisée à la grande mosquée cheikh Zayed, neuvième plus grande mosquée au monde, entre le Pape et le Conseil musulman des Anciens, institué en juillet 2014 pour promouvoir la paix dans les communautés musulmanes. Il prendra ensuite part au sommet interreligieux, “Fraternité Humaine” qui réunit 600 représentants religieux du monde entier dont  le cheikh Ahmed Al-Tayyeb, grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire, qu’il a rencontré 5 fois en 5 ans.  Pour sa dernière journée à Abou Dhabi,  après une visite privée de la cathédrale St Joseph, une  messe sera célébrée à la Cité des Sports Zaed où  plus de 135 000 personnes sont attendues parmi lesquels des invités venant des 7 émirats des E.A.U.  et des pays voisins mais aussi des représentants des autres religions. On notera que le pays, adepte d’un islam modéré, contrairement à son voisin saoudien qui ne tolère aucune religion hormis l’islam,  accueille près d’un million de catholiques parmi les millions d’expatriés dont les Indiens et les Philippins qui s’y trouvent en grande majorité, ce qui explique la présence de nombreuses églises (76 dont 9 catholiques)  tout comme un important temple hindou inauguré récemment. Cependant, toute contestation politique ou exploitation de la religion, y compris par les islamistes  y est réprimandée.

 

Hassen Chalghoumi, est président de l’association culturelle des musulmans de Drancy, qui gère la mosquée Al-Nour dont il est l’un des imams. Il se présente comme partisan d’un dialogue inter-religieux, notamment entre Islam et Judaïsme.

Il participe aux cérémonies de commémoration au camp de Drancy, durant laquelle, il reconnait la « singularité de la Shoah », nouant à cette occasion des liens avec la communauté juive. C’est également à cette époque qu’il est remarqué par Jean-Christophe Lagarde, qui en fait l’un de ses contacts privilégiés dans les milieux musulmans de sa ville.

L’imam Hassen Chalghoumi explique aujourd’hui pourquoi il est important pour le Pape de se rendre à Abu Dhabi et quel rôle important il peut jouer pour les communautés musulmane et chrétienne.

“C’est un moment historique, une opportunité de dialogue, pour que toutes les religions communiquent (chrétiens, juifs, musulmans), que l’humanité ait un sens fort . Ce week-end, pour moi, en tant que mulsulman, c’est un moment fort. Au niveau religieux, en tant que symbole chrétien dans le monde, le Pape commence un nouveau voyage dans l’Histoire avec sa visite aux Emirats où se rencontrent près de 130 000 âmes; (…) Pourquoi ne nous y en donnerions pas une importance immense?”

“A travers cette unité entre chrétiens et musulmans, une nouvelle image est offerte, où le monde entier peut voir que les musulmans ne sont pas des terroristes, ils ne sont pas mauvais, ce n’est pas une communauté de bluff, où le populisme peut être réduit à l’islam de l’Europe…. “”Dans toute religion, il y a une richesse et un dialogue diversifié comme dans la communauté musulmane; une image qui est en train d’être traduite pour les citoyens européens, mais c’est aussi une image du Golfe, de l’Arabie Saoudite, d’Oman, etc., et le moment de changer.”

“La visite du Pape apportera une possibilité au tourisme du Golfe, un portail ouvert à toute culture du monde, une unité humaine et sociale du côté économique et touristique, je pense que c’est une page de tournée, en tenant compte du fait qu’en Europe il y a eu 400 morts suite aux l’attentats terroristes en France, en Belgique, en Allemagne et en Angleterre, je crois qu’en raison de ce magnifique voyage, la page  sera tournée.”

“J’ai été stupéfait de découvrir qu’il existe autant d’églises chrétiennes à Abu Dhabi, même des synagogues et des temples. Je suis heureux, en tant qu’homme ouvert au dialogue, il est bon de respecter dans chaque pays le droit de toute personne avoir sa foi.”

“L’unité et l’humanité sont une flamme d’espoir, qui ouvrent leurs portes au dialogue, mais aussi à un lien de paix. Déçus, beaucoup ne croient plus à la communication ni au dialogue civil mais uniquement à la guerre civile ou à la confrontation.”

“Le pape tente de tracer le lien entre l’Europe et le Moyen-Orient, de montrer au monde que la religion musulmane existe en Europe et qu’il peut y avoir des chrétiens au Moyen-Orient, qu’il y a une ouverture partout.
C’est un message pour les chrétiens orientaux qui ont été massacrés en Irak ou en Syrie par des terroristes, des extrémistes tels que l’État islamique, etc… Cette visite est un message de liberté, de paix et d’unité.”

“Je crois que la visite du pape rétablira une paix spirituelle religieuse, qui permettra de briser toute les barrières.”

 

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252