Grand Podium place de la République à la fin de la marche des Fiertés 2018

Samedi 30 juin dernier, la Marche des fierté LGTBQI+ 2018 est partie de la Place de la Concorde et s’est terminée par un concert place de la République.

Le mot d’ordre de cette année était “Les discriminations au tapis, dans le sport comme dans la vie”; cet événement national vise à promouvoir le refus de l’homophobie et la mise en avant de la fierté d’être homosexuel(le), bisexuel(le) ou transsexuel(le). Chaque année, plus de  500 000 personnes se rassemblent pour défiler dans les rues de la capitale depuis 2001, année de sa création à Paris. A l’instar de l’Inter-LGBT qui organise cette manifestation depuis 10 an, de nombreuses associations, bars , boîtes gay et autres entreprises du public et du privé (Mairie de Paris, CGT, Eau de Paris…) construisent leurs chars. Pour la première fois le char “Matinée” avait mis en avant des sportifs de la FSGL et les danseurs, clubbers au second plan. Flavio Zarza (La Matinée) et Little Nemo (FSGL) ont assuré pour la musique.

A l’arrivée de la Marche, un Grand Podium attendait les participants de 17h à 22h, au menu duquel on retrouvait  Rag, Gang Bambi, Kiddy Smile ou encore Arnaud Rebotini et Rebeka Warrior, Sexy Sushi,  Matteo EL Khodr et le Rainbow Symphony Orchestra (RSO), suivant l’exigence et la représentativité à suivre dans ce spectacle électro.

 Le show a été présenté par Sony Chan, humoriste et chroniqueuse radio, notamment sur France Inter dans l’émission «On va tous y passer» aux côtés de Frédéric Lopez et André Manoukian; Juliette Katz (Coucou les girls),  chanteuse, compositeur,  interprète,  fausse youtubeuse beauté (avec beaucoup d’auto-dérision elle montre des instants du quotidien complètement décalés et hilarants); Yohann Lavéant, auteur de son One man show “Lavéant Rose” et membre du parti collectif de Drag Queen “Les Paillettes” mais aussi  Marie Jo Dassin et Buck Angel.
Ce fut l’occasion de prises de parole de la présidente de l’Inter-LGTB, Aurore Fourcy qui prone la PMA mais aussi de militants, de projections de vidéos et d’invités surprises sans oublier le sketch des Gay Games entre les différentes =programmations dont voici le détail:

-Matteo El Khodr etait accompagné par le Rainbow Symphony Orchestra (RSO), l’orchestre parisien LGBT. D’origine libanaise, ce contre-ténor international de 32 ans est rentré chez lui pour y rendre la musique baroque et sa voix plus accessible au Moyen-Orient.
ainsi la musique baroque et son type de voix si rare au Moyen-Orient plus facilement accessibles.

-Arnaud Rebotini (Dj Set) etait accompagné d’Alban Richard et du Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie (Performance).  Il est le fondateur du groupe Black Strobe, auteur de plusieurs bandes originales de films, comme Eastern boys et 120 BPM, pour lequel il reçoit le César de la meilleur musique originale en 2018.

-Gang Bambi (Dj set) est un collectif de DJs Composés de Nannä Volta, Bosco Noire, Loki Starfish et Jean Rémi, résidents des soirées du même nom, installée à la Java, sur des rythmes électro-techno-disco.

-Kiddy Smile est un  Dj qui s’affirme dans divers styles ( Figure de proue du voguing en France, acteur et icône LGBT,  chanteur  avec son premier album “One Trick Pony”, album à l’ADN house qui se révèle pop à travers des chansons comme Be Honest, Movin’ On Now ou encore Summer Rain.

-RAG (Dj set) est Dj résidente et programmatrice des soirées Barbi(e)turix et de la fameuse Wet For Me, la plus grande soirée lesbienne & queer de France, elle a collaboré avec  de nombreux d’artistes internationaux. Son collectif est l’un des représentants de la scène electro queer parisienne.

-Rebeka Warrior- Sexy Sushi (Dj Set) est Dj, musicienne, chanteuse membre des groupes Sexy Sushi et Mansfield. TYA. Elle a clôturé le Grand Podium de la Marche des Fiertés 2018.

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252