Gilets jaunes: un «traitement médiatique impartial» réclamé

Le cortège s’est mis en route aux environs de 13h depuis le parvis situé à proximité de la Maison de la Radio en direction de TF1, LCI et CNews, avant de traverser la Seine pour rendre visite à France Télévisions et enfin à BFM TV.

Le deuxième cortège était plus clairsemé, composé d’une centaine de personnes. Ces dernières ont arpenté Paris lors d’une “marche sur les médias”, pour réclamer “un traitement médiatique impartial” du mouvement social. Partant du parvis proche de la Maison de la Radio, les “gilets jaunes” ont rejoint la tour de la chaîne privée TF1, puis les sièges de France Télévisions et du CSA, avant de se disperser dans le calme et sous la pluie un peu avant 17 heures.

Dans la foule, des banderoles en faveur du référendum d’initiative citoyenne (RIC), principale revendication du mouvement, des messages de soutien à Gaspard Glanz, journaliste interpellé durant l’acte 23, et des messages comme «La précarité n’est pas un métier» ou «L’IGPN a-t-elle pris une année sabbatique ?».

«Comme chaque manifestation, nous essayons de dégager un thème et aujourd’hui c’est celui des médias pour mettre l’accent sur le manque de partialité sur le traitement de l’information concernant les Gilets jaunes avec l’ensemble des insultes que l’on peut entendre et la diabolisation du Gilets jaunes», explique Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement, ajoutant que les Gilets jaunes n’étaient «pas des terroristes, des violents, mais simplement des gens en colère».

L’empêchés d’accéder au parvis du bâtiment où se trouvent les locaux de CNews par plusieurs fourgons des forces de l’ordre, les Gilets jaunes scandaient : «Vous (les journalistes) êtes des vendus et des pourris» ou encore «Collabos les journalistes».

“BFM corrompu”, ont chanté certains “gilets jaunes” devant le siège de la chaîne d’information en continu.

“Les policiers veulent arrêter les journalistes indépendants parce que ce sont les seuls à dire la vérité. Les médias traditionnels ne disent pas la vérité”, a estimé dans le cortège Julien, un boulanger de 29 ans à Grigny (Essonne).

Les Gilets jaunes attend une réponse du CSA des quelques jours afin d’exprimer leur désillusion quant au manque de respect et d’information de la presse dans l’espoir d’être invitées à exprimer leur mécontentement vis-à-vis des chaînes de télévision suivantes, “TF1, BFM, CNEWS, FRANCE TÉLÉVISION, LCI, etc. ”

 

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252