Exposition : Anting-Anting, L’âme secrète des Philippins

Anting-Anting, est une exposition sur la culture populaire de l’archipel des Philippines, concernant le monde des objets et des amulettes chargés de mythes et de symboles. Ces ensembles d’objets naturels de force et de pouvoir sont des talismans pour la plupart fait en bois, cuivre, os ou laiton et sont portés près du corps. Ils peuvent également prendre la forme de tuniques, de mouchoirs ou de petits livres. Ils font le lien avec les symboles précoloniaux qui se sont diffusés dans l’archipel des Philippines et leurs croyances contemporaines. Comme des talismans ces objets garantissent à leurs porteurs, santé, succès en affaires ou en amour.

Il est considéré comme particulièrement efficace de se faire tatouer les symboles figurants sur des médaillons pour qu’ils restent indélébiles. L’artiste tatoueur moderne recopie les dessins qui autrefois étaient figurés à main levée. Il y a aussi des tuniques qui sont souvent portées en secret pour se protéger du danger. C’est une commande qui se fait auprès d’un artisan qui y inscrit des images personnalisées selon la demande du client. Autrefois elles étaient en lin brodé, maintenant elles sont faites à partir de tee-shirts du commerce fabriqués en série !

Le volcan éteint Banahaw, dans la province de Quezon au sud de Manille, est considéré comme un centre mystique hautement spirituel. De nombreuses cavernes et cascades de ce lieu sont considérées comme un haut lieu de guérison ou d’illumination à ceux qui souhaitent activer leurs « Anting-Anting » (ou tagalog). Pour les nombreux pèlerins qui parcourent les chemins, la force sacrée de cette montagne est un centre de puissance et de guérison où ils peuvent recharger le pouvoir de leurs amulettes, ou de s’en faire réaliser des nouvelles par les artisans qui vivent sur ses pentes.

Comme un géni dans un médaillon, un mouchoir ou une tunique, l’impact de l’Anting-Anting sur la vie des croyants permet d’entrevoir l’âme secrète des Philippins, en créant une relation qui lui confère une essence proche du divin. L’exposition nous met au défi de saisir la véritable nature spirituelle de la culture populaire des Philippins.

Exposition avec le soutien de la Fondation Martine Aublet
A découvrir jusqu’au 26 mai 2019

Musée du quai Branly-Jacques Chirac
37 Quai Branly
75007 Paris

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252