Emmanuel Macron fait une mauvaise blague sur les “kwassa-kwassa” suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux

GABRIEL MIHAI

Une plaisanterie d’Emmanuel Macron au sujet des “kwassa-kwassa”, de frêles embarcations comoriennes qui selon lui ne servent pas à pêcher mais à “amener du Comorien” à Mayotte, suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Les équipes de Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC, ont-elles filmé le premier faux pas d’Emmanuel Macron dans son costume de président ? Alors qu’il est en visite au Centre régional de surveillance et de sauvetage atlantique (Cross) d’Etel (Morbihan) et échange avec un agent jeudi 1er juin, le chef de l’État plaisante sur les kwassa-kwassas, de frêles embarcations comoriennes qui selon lui “pêchent peu”, mais “amènent du Comorien”. “C’est différent”. La phrase a son petit effet. Emmanuel Macron rit plusieurs secondes, puis un blanc s’installe. La séquence provoque un malaise.

Les kwassa-kwassa sont régulièrement utilisées par des migrants de l’archipel indépendant des Comores – un des pays les plus pauvres du monde – pour gagner Mayotte, territoire situé à 70 km de là dans l’océan Indien et devenu le 101e département français en 2011.

Les migrants, qui partent notamment de l’île comorienne d’Anjouan, empruntent ces «kwassa-kwassa», des embarcations de fortune, pour rallier les côtes de Mayotte illégalement, parfois au péril de leur vie. En 2015, il y a eu plus de 19’000 reconduites à la frontière depuis ce département, contre environ 20’000 pour l’ensemble du territoire métropolitain.

“Ce n’est pas parce qu’on dit que c’était pour rire qu’on n’a rien dit”, a déclaré à l’AFP le chef de file de LR pour les législatives, François Baroin. “C’était évidemment choquant, encore plus quand on est président”, a-t-il jugé, en marge d’un déplacement en Corse.

“Si Sarkozy président avait prononcé cette phrase face caméra, le tollé aurait été gigantesque. Du comorien. 12 000 morts. Et là… insensé”, a réagi l’ex-ministre écologiste Cécile Duflot, sur Twitter.

Si Sarkozy président avait prononcé cette phrase face caméra, le tollé aurait été gigantesque. “du” comorien. 12 000 morts. Et là… insensé https://twitter.com/le_Parisien/status/870899454265753600 

Contacté par Le Lab, l’Élysée reconnaît “une plaisanterie pas très heureuse” et “malvenue”. “C’est une plaisanterie pas très heureuse sur un sujet grave, dont le président de la République a pleinement conscience et dont il a eu l’occasion de parler durant la campagne présidentielle. C’est complètement regrettable et malvenu.”

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252