Emmanuel Macron a reçu samedi à l’Elysée, Nechirvan Barzani et affirme son soutien à l’intégrité de l’Irak

GABRIEL MIHAI

Le Premier Ministre du Gouvernement Régional du Kurdistan, Nechirvan Barzani, et le Vice-Premier Ministre, Qubad Talabani, sont à Paris en visite officielle, pour rencontrer, ce samedi 2 décembre 2017, le Président français Emmanuel Macron.

Le président français Emmanuel Macron a réaffirmé, samedi, son attachement à « l’intégrité territoriale essentielle » de l’Irak.

Macron s’exprimait samedi à l’Elysée lors d’une conférence conjointe avec le chef du gouvernement de l’Irak, Nechirvan Barzani.

Le chef de l’Etat français avait déjà reçu le premier ministre Irakien Haïdar El-Abadi début octobre pour évoquer les tensions entre le gouvernement du District du Nord de l’Irak et l’Irak suite au référendum sur l’indépendance qui s’est tenu le 25 septembre dernier.

Saluant « les Peshmergas qui se sont battus avec beaucoup de courage et de détermination contre Daesh », Macron, a souligné « apprécier a sa juste valeur l’accueil par le District de nombreux réfugiés qui ont fui la barbarie de Daesh ».

Evoquant les « éléments fondamentaux » au dialogue entre le Kurdistan d’Irak et l’Irak, Macron a souligné qu’il est essentiel qu’un « contrôle fédéral des frontières extérieures soit reconnu », et plaidé pour « une démilitarisation progressive de la mobilisation populaire qui s’est constituée en Irak » et un « démantèlement de toutes les milices ».

Il a souhaité, par ailleurs, qu’un « dialogue permette d’avoir les équilibres budgétaires et les transferts financiers justes et qui permettent à l’ensemble des régions de vivre ».

Macron a, en outre, insisté sur la nécessaire « préservation de l’unité et de l’intégrité de l’Irak et la pleine reconnaissance des Kurdes et de leur droits en son sein ».

De son côté, Barzani a remercié la « France qui a joué un rôle primordial dans les négociations avec l’Irak » ainsi que son « aide dans la lutte contre Daesh ». Il a terminé son allocation en affirmant être « prêt à entamer des négociations avec le gouvernement Irakien ».

Aucune information n’a été publiée par aucune partie sur la contexte, la nature et la durée de la visite de Barzani à Paris.

Laisser un commentaire