Égypte: une collection de 27 statues fragmentées de la déesse égyptienne à tête de lionne Sekhmet a été découverte

GABRIEL MIHAI

Vingt-sept statues de la déesse égyptienne Sekhmet, certaines endommagées mais d’autres en bon état, ont été découvertes près des colosses de Memnon à Louxor, selon le ministère des antiquités égyptien.

Ces statues de la déesse à tête de lionne sont sculptées dans le granite noir et mesurent parfois jusqu’à deux mètres, selon Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités. Sekhmet est notamment représentée « assise sur le trône, tenant le symbole de la vie dans sa main gauche, ou debout et tenant le sceptre de papyrus devant sa poitrine ».

Cette découverte a eu lieu durant une fouille effectuée par une mission archéologique égypto-européenne, dans le cadre du projet de conservation du temple du roi Amenhotep III, l’un des plus importants pharaons de l’Egypte ancienne.

Les fouilles ont débuté le 7 novembre et duré jusqu’à la fin du mois, a indiqué à l’AFP Hourig Sourouzian, qui dirige la mission.
«L’état de conservation des statues est variable», a précisé M. Sourouzian. Certaines, trouvées dans les couches supérieures de la terre, sont en bon état.

La mission, dirigée par Hourig Sourouzian, a découvert à ce jour 287 statues de Sekhmet depuis le début des fouilles en 1998. Louxor, ville d’un demi-million d’habitants sur les rives du Nil en Haute-Égypte, abrite les restes archéologiques de l’antique capitale égyptienne de Thèbes.

Sekhmet peut être représentée en lionne ou en femme à tête de lionne. La déesse porte le nom de « la Puissante », écrit avec le hiéroglyphe du sceptre rituel « sekhem » signifiant « puissant ».

Ils sont parfois représentés auprès du roi, que ce soit comme « animal de compagnie » protecteur (ainsi de Toutankhamon qui tire à l’arc, sa lionne à ses pieds), ou lors de
guerres (nombreuses représentations de Ramsès II au combat, accompagné d’un lion).

D’autre part les « chasses au lion » montraient le roi comme le courage et la force incarnée (Amenhotep III se vantant par exemple d’avoir tué une centaine de lions en dix ans).
Enfin les pharaons s’identifiaient à l’animal, et apparaissaient sous cette forme
dans certains cas (et bien sûr également dans le sphinx à corps de lion).

Déesse lionne, qui provoquait la chaleur et les épidémies meurtrières, et éliminait les ennemis de Rê car elle représentait la fureur destructrice du soleil.
Seuls les rites d’apaisement pouvaient calmer la déesse et ramener la paix. Elle était la fille de Rê et formait avec son époux Ptah et son fils Nefertoum la triade de Menphis.
Les prêtres de Sekhmet formaient une des plus vieilles corporations de médecins d’Egypte.
Son principal centre de culte était la région de Memphis.

Amenhotep III mène l’Égypte à l’apogée de sa puissance. Ce n’est pas un guerrier. Durant son long règne, une seule expédition militaire est attestée en Nubie en l’an 5 de son règne, pour réprimer une révolte.

Amenhotep III va préférer maintenir la supériorité de l’Égypte par la diplomatie et il va chercher à renforcer les relations avec le puissant Mitanni. Des accords commerciaux sont pris avec Chypre : un important quota de bois et de cuivre est fixé pour l’importation en Égypte, ce qui apporte à l’île une exemption de droits de douane.

Laisser un commentaire