Christel Pernet, une femme remarquable au service du désert

Lors de l’inauguration de la Fête à Neuneu, nous avons eu le plaisir de rencontrer Christel Pernet, Présidente de l’association “Les Puits du Désert” qui fusionne avec l’ONG “Tidène” présidée par  Mohamed Ixa, chef touareg secondé par un vétérinaire et un instituteur.

Christel Pernet est une passionnée de l’Afrique, cela lui vient de son enfance où son père, directeur du personnel à Air  France, amenait chacun de ses 9 enfants en voyage. En 1966, elle suit son mari en Savoie, au Grand Bornand. Ancienne parisienne, elle est très vite acceptée et en 1984, elle est élue présidente du ski-club puis en 1987  de la Fédération Française de Ski pendant 10 ans. Grâce à ses aptitudes pour la communication, elle s’occupe de la candidature et de la mise en place des jeux olympiques d’hiver en 1992; suite à sa rencontre avec Florence Steurer, médaillée olympique, elle crée l’agence de communication “Duodécim”spécialisée dans le domaine de la montagne et pour laquelle elle démissionne de la FFS en 1994.et

Un autre domaine intéresse Christel Pernet, l’aviation, un milieu qu’elle rejoint après avoir reçu son brevet de pilote d’avion suite à un cadeau d’anniversaire de sa famille. C’est ainsi qu’elle découvre l’Afrique dès 1998 lors d’opérations humanitaires d ‘un mois par an. Dans le même temps, elle  fonde l’association “Les Ailes  du Désert”pour venir en aide aux populations africaines. Après une panne en 2002, alors qu’elle survolait le Ténéré au Niger., elle est accueillie par les Touaregs dont le chef lui demande de faire un puits; l’association  prend alors le nom:”les Puits du Désert”en 2004. Le fruit de sa rencontre avec Mohamed Ixa et le fait du manque d’éducation, de nourriture, de mortalité infantile suite au manque d’eau ou à l’eau non potable rapproche l’associations française et l’ONG nigérienne “Tidène”du nom de la vallée située au nord du Niger. Tout ce qui est administratif mais aussi la récolte des fonds se fait en France, alors que tout ce qui concerne la logistique se réalise sur place avec les autorités locales.

Grâce aux”Puits du Désert”-Tidène, des jardins et cultures ont été aménagés mais aussi la construction d’écoles pour alphabétiser les enfants dont l’espérance de vie pour la majorité d’entre eux ne dépassait pas les 5 ans, n’ayant pas d’accès à l’eau potable (1 enfant sur 5 meurt avant 5 ans à cause des maladies liées à l’eau, les enfants s’épuisent en marchant des kilomètres pour rapporter de l’eau et ainsi ne peuvent aller à l’école d’où un taux  de 28,7% de personnes de plus de 15 ans alphabétisées). Un parrainage a été envisagé pour une vingtaine d’enfants, élèves et étudiants défavorisés fréquentant les établissements construits (Lago à Wharatakalt composée de 3 classes pour un effectif de 80 élèves de 6 à 12 ans en internat et Toubouheit pour 56 élèves dont 27 filles) ainsi que le financement d’études supérieures pour 6 d’entre eux ; c’est ainsi que l’on retrouve parmi eux des diplômés en commerce et administration d’entreprise, d’écoles d’infrmière ou de grandes écoles comme l’Institut International d’Ingénieurie de l’Eau et de l’Environnement, d’ingénieur des mines et des énergies renouvelables.

L’aide à l’hygiène et à la santé est également au programme.Il faut apprendre aux villageois à subvenir à leurs besoins tout en se sédentarisant grâce au développement des cultures maraîchères d’où la formation et l’accompagnement de l’association. Par ailleurs, un dispensaire construit en 2006 accueille en moyenne une cinquantaine de patients par jour dans un rayon de 15 km autour de Boudari grâce à l’aide d’un infirmier et d’infirmières qui se rendent sur place; l’association “Les Mamans du Soleil”regroupant médecins et infirmiers en France, s’occupe des femmes enceintes et de leurs accouchements.

Depuis les débuts de l’association, 15  puits villageois pour l’alimentation en eau potable, 100 puits   pastoraux  pour abreuver les troupeaux des nomades et 116 puits maraîchers permettant la culture de fruits et légumes, ont été construits. A cela s’ajoutent le dispensaire de Boudari et les 2 écoles. Les habitants peuvent aussi recevoir vaccins, médicaments et une aide financière en cas d’hospitalisation à Agadez ou Niamey.

L’action de l’association “Les Puits du Désert” et de l’ONG “Tidène” est soutenue grâce à des dons et des adhésions récoltés lors de soirées caritatives. Ces sommes serviront à construire d’autres puits villageois (un dans chaque village de la vallée de Tidène), une centaine de nouveaux puits maraîchers, 100 puits pastoraux; cela permettra aussi d’agrandir les écoles existantes et d’accueillir d’avantage d’enfants pour les diriger dans les différentes voies ( formation  professionnelle, études supérieures…), la formation du personnel de santé particulièrement pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile dans la région.

La dernière soirée organisée en faveur de l’association “Les Puits du Désert/Tidène s’est déroulée au Bois de Boulogne lors de l’inauguration de la Fête à Neuneu, célèbre fête foraine reprise en 1983 par le propriétaire de la Grande Roue Marcel Campion. La marraine de l’association, la chanteuse Régine et le parrain, l’animateur et collectionneur d’art d’époque Empire, Pierre-Jean Chalençon, étaient présents autour du “Roi des Forains” et de sa fille Singrid ainsi que de nombreuses personnalités dont Brahim Zaibat, Patrice Drevet, Lord Kossity, Guy Ange ou Thierry Samitier, Stéphanie Fugain….

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252