Cérémonie de clôture du “Défi 3 semaines sans ma voiture”

Véronique YANG

La mairie de Paris a organisé l’opération “3 semaines sans ma voiture” du 11 septembre au 1er octobre en partenariat avec Wimoov et l’Ademe.

Pendant 3 semaines, les 50 participants ayant été choisis ont laissé leur véhicule, 2 ou 4 roues dans leur garage et ont utilisé des moyens qui leur étaient proposés tels les vélos à assistance électrique , le covoiturage, les transports en commun.

Le défi “3 semaines sans ma voiture” fait suite à l’opération “7” jours sans ma voiture lancée en 2016 qui avait remporté un franc succès. Au terme de cette seconde année, l’association Wimoov participant à l’opération a fait un premier bilan et a récompensé les participants. La cérémonie de clôture du “Défi..” s’est faite dans le cadre du Salon  Autonomy qui se tient du 19 au 21 octobre à la Villette.

Au programme de ce salon, les nouvelles solutions de mobilité en ville sont prédominantes et 5 thématiques y sont exposées, mobilité actives, analyse des données, véhicules électriques, mobilité partagée et véhicules autonomes.  Le futur de la mobilité urbaine y est présenté, cette année 80 startups dont 42 sélectionnées relèvent le défi et attirent l’intérêt des investisseurs. La meilleure présentation sera récompensée par un package de service de 30 000€.

Le “Défi 3 semaines sans ma voiture” s’est terminé le 1er octobre par la journée sans voiture étendue à l’ensemble de la ville de Paris. L’heure est au bilan mais les parisiens pourront-ils se passer de leur véhicule malgré tous les efforts et propositions de la ville de Paris passant par la construction de nouvelles pistes cyclables, la proposition de véhicules alternatifs pour faire baisser la pollution. Afin de récompenser ces 50 participants qui ont reçu chacun un kit “Yes we’re green”d’une valeur de 50€ pour consommer de façon plus locale et responsable, un tirage au sort a eu lieu avec l’attribution de 6 VEA et  4 vélos traditionnels ainsi que 20 casques pliables.

Pour faire le bilan de cette opération impliquant un changement de comportement en 3 étapes (1-j’aimerais participer,2-comment procéder,3-essai grâce au kit donné lors du lancement.)

La répartition a été quasiment paritaire homme/femme, touchant tous les âges avec 68% de parisiens (Paris/petite couronne) et 32% de franciliens (Paris/grande couronne).

Il en sorti que l’utilisation des transports en commun avait été un grand succès (34%), suivis des Vélib et VAE puis  l’autopartage (34%). Les participants ont été très actifs et se sont transformés en ambassadeurs, faisant de la publicité auprès de leurs collègues. Pour 75%, la durée du déplacement s’est allongée mais 3 impacts importants: 1- diminution de la pollution, 2-la vertu écologique pour la santé amenant un mieux être grâce à l’utilisation du vélo et/ou la marche à pied,3- les solutions pour construire et reconstruire la chaîne des déplacements.

Après ces 3 semaines, 73% des participants ont dit oui à la réussite de l’opération et 27% ont été plutôt négatifs à cause de la liberté que l’utilisation de la voiture apporte, de la saleté des transports en commun et le manque de sécurité , l’utilisation des vélos est difficile en cas de mauvais temps.

L’achat d’un véhicule électrique ou la location longue durée de vélos est par contre une alternative à laquelle réfléchissent 85% d’entre eux.

La prochaine édition se fera en trois temps avec un partage de l’espace public, l’établissement d’un code de la rue, une mobilité responsable et tout cela grâce au travail des “ambassadeurs qui vont donner une image positive de ce qui a été fait. L’heure du véhicule électrique  s’installe d’où le salon Autonomy et le sommet de la mobilité urbaine qui propose de nouvelles solutions.Pour 3 millions de véhicules, l’électricité est produite par des énergies renouvelables et autonomes. et une filière de recyclage envisagée.