Carlo Masi a abandonné sa carrière pornographique pour la place de professeur de mathématiques

GABRIEL MIHAI

Cet homme tout en muscles et en clins d’œil coquins a décidé de modifier radicalement le cours de sa vie.

Jusque-là, il tournage de films pornographiques gays de San Francisco, aux États-Unis, sous le pseudonyme de Carlo Masi. Puis, au sommet de sa carrière, il avait disparu subitement de la scène jusqu’à ce qu’il réapparaisse, mais sous un nouveau jour.

Ruggero Freddi ( Carlo Masi) depuis quelques mois, occupe les place a l’universitaires cette fois-ci en tant que professeur de mathématiques. Enfin, en tant qu’assistant pour la précision, car il doit encore monter quelques marches avant d’être titularisé.

Passer des séries X aux calculs numériques, cela demande beaucoup de concentration et, surtout, de nuits penchées sur des vieux grimoires pleins de chiffres et non plus sur des scénarios coquins.

L’année du changement remonte à 2013. Entre deux tournages, Ruggero Freddi a trouvé le temps de réaliser un diplôme en ingénierie. Un peu comme s’il avait déjà compris que tout devait basculer un jour ou l’autre. Le déclic s’est produit lorsqu’il a vu petit à petit le cercle de ses collègues se rétrécir. En cause, le suicide de ceux qui ne tenaient pas le coup en comprenant que leur carrière était finie. Lui, il n’avait pas envie de subir le même sort si jeune.

Aussi, un matin, Carlo Masi a disparu et Ruggero Freddi a réapparu pour de bon. Il reprend le chemin de la Faculté et décroche en 2016 un nouveau diplôme universitaire en se spécialisant en mathématiques. Alors commence une nouvelle vie, bien qu’il fût un écolier médiocre. «À l’école, c’était le cauchemar, avec une moyenne de 3 en mathématiques, j’ai rapidement fini dans un collège technique», se souvient l’ex-Monsieur Muscles du hard.

Un changement obligatoire ajoute-t-il, car «j’avais atteint le sommet et je ne pouvais pas aller plus loin». La reconversion a été rude.

Né dans une famille pauvre avec un père glacier de profession et une mère saisonnière dans l’agriculture, Ruggero Freddi n’a pas eu la vie simple. «Je n’avais aucun bagage, j’étais par ailleurs assez complexé. Un homosexuel qui ne s’assume pas. Bref, l’angoisse», confie l’ex-star.

«J’étais une star du porno, ça marchait comme sur des roulettes, mais j’ai tout quitté alors que j’étais au top de ma carrière», confie l’ancien acteur fétiche du monde du porno.

Tout a changé, Carlo Masi a jeté sa panoplie aux orties et Ruggero Freddi apprend les secrets des numéros aux étudiants de l’Université La Sapienza, à Rome. Des étudiants qui, paraît-il, ont sacrément rigolé en apprenant sur Facebook que leur professeur avait un passé scintillant. Car l’homme ne se cache pas, bien au contraire. Dans une interview relayée par tous les réseaux sociaux, il raconte l’importance du combat de notre société contre le virus du sida. Et parle de la conférence qu’il est en train d’organiser sur ce thème avec le doyen de sa Faculté.

PHOTOS: FACEBOOK

Laisser un commentaire