Après un mauvais score en 2016, le tourisme à Paris et sa région a repris de l’envergure.

Véronique YANG

Paris et sa région ont connu un énorme rebond touristique depuis le début de l’année; 2016 ayant été une véritable catastrophe suite aux nombreux attentats perpétués depuis 2015 mais aussi les remous sociaux qui avaient agité le printemps sans compter la météo qui n’était pas au rendez-vous.

Depuis 2 ans, les touristes avaient déserté la capitale française, de nombreuses réservations avaient été annulées mettant le baromètre au plus bas. Tout ceci avait engendré une baisse de fréquentation sans précédent avec la perte de 1,5 million de touristes pour l’année.

Par ses importantes campagnes de communication soutenues par le gouvernement, les nombreuses manifestations sportives internationales comme les championnats du monde de hockey sur glace en mai ou ceux de lutte en août, le salon international de l’aéronautique ainsi que la préparation de Paris pour le choix de ville d’accueil des JO 2024 et le report des réservations de 2016, Paris a repris sa place sur les six premiers mois de 2017 et a même battu son record depuis 10 ans avec la prise de 1,5 million de touristes supplémentaires par rapport à l’année précédente. Depuis janvier, les hôteliers ont accueilli 16,4 millions de touristes aussi bien français qu’internationaux. Cette progression se démarque par une augmentation d’étrangers  de 14,9% et 6,4% de Français ce qui se traduit par un gain de consommation de 10,1 milliard d’euro soit un gain de 1,1 milliard par rapport à l’année précédente.

Le nombre des touristes américains restent toujours le plus important avec 1,14 million de visiteurs et 20,5% d’augmentation suivis de Japonais dont l’augmentation est de 40,5% et des Chinois de 29,5% , seule la clientèle britannique a baissé mais reste tout de même à la seconde place avec 908 000 personnes à se rendre à Paris et en région parisienne.

Espérant continuer sur cette lancée, le Comité Régional du Tourisme espère atteindre 32 à 34 millions de touristes et battre le record de recette de 2015 de 21 millions d’euros d’ici fin 2017.

Pour l’avenir, plusieurs objectifs sont à atteindre à commencer par l’augmentation du nombre de nuitées actuellement en moyenne de 3 mais aussi un accueil plus performant avec un apprentissage de l’anglais et d’autres langues étrangères mais aussi un intensification de la lutte contre la petite délinquance. Toutefois, après les attentats en Espagne, il faut rester  prudent et en tenir compte pour les statistiques. Paris reste la ville la plus visitée du monde et l’activité touristique représente en France 7% du PIB.

PHOTOS IMPACT EUROPEAN/ B M WPA

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252