Agora: portes ouvertes — la musique n’a pas de barrière, la culture construit la solidarité

Mercredi après-midi, à partir de 14 heures tout le monde a dansé et chanté dans sa langue dans le cadre de l’événement organisé par l’association AGORA.

Agora a ouvert ses portes aux gens simples et enthousiastes, aucune frontière de la vie n’y a mis de barrières, pour ceux qui sont pressés par le destin, la musique a ouvert leur cœur et leur âme pour célébrer avec les employés de l’association l’événement culturel: “la Fête de la Musique”.

Pour cet événement, il a fallu 6 mois de formation; organisé par Michael et David,  plus de 10 personnes ont été instruites vocalement et instrumentalement.

La Fête de la Musique a pour vocation de promouvoir la musique de deux façons. Sous le slogan homophone à son nom, « Faites de la musique ! », elle encourage les musiciens amateurs à se produire bénévolement dans les rues et espaces publics. Grâce à l’organisation de nombreux concerts gratuits, d’amateurs mais aussi de professionnels, elle permet à un public large d’accéder à des musiques de toutes sortes et origines (musique classique, jazz, rock, world music, musique traditionnelle, etc.) et même celles chantées dans toutes les langues.

À l’inverse des chiffres de fréquentation des équipements culturels classiques, la fête permet d’attirer plus de spectateurs ruraux que citadins, et moins les cadres que les agriculteurs, artisans ou commerçants, grâce à la gratuité et l’ouverture la plus large possible à tous les styles musicaux qui autrement ne trouvaient pas de place dans les circuits culturels usuels. D’autre part, la fête s’est avérée révélatrice de talents dans des genres musicaux « populaires » alors naissants, comme le rap, le hip-hop ou la techno, les danses de rue, ou encore les musiques des minorités notamment africaines et antillaises qui sortent de leurs quartiers habituels, mais aussi tous les genres des musiques traditionnelles régionales qui s’entrechoquent et se renouvellent dans un joyeux mélange des influences.

En France, la Fête de la Musique est connue par 97 % des Français dont un sur dix y a contribué que ce soit en tant que musicien ou chanteur, et 79 % en tant que spectateur au moins une fois depuis plus de 25 ans. Les pratiquants réguliers de musique en France comptent en effet pas moins de 1,7 million de jeunes français de moins.

Agora donne à tous l’opportunité de découvrir la culture et de s’intégrer socialement dans la société, comme on peut le traduire du grec, le mot “agora” est le lieu de rassemblement social, de la cité.

Le 20 juin, Agora a offert à chacun la chance de revivre des moments d’euphorie et d’extase, de ressentir la musique et la culture dans leur cœur.

Peu d’associations réussissent à construire des projets culturels à un moment économique très limité dans l’environnement associatif.

Pour comprendre et savoir, je vous invite à voir des images époustouflantes et étonnantes pour donner une note mais aussi pour essayer d’être solidaires avec une telle association qui soutient la culture, pour contribuer en tant que bénévole ou support financier à la création de nouveaux projets au sein de l’association mais aussi dans l’environnement public.

 

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252