Affluence record à la Fête des Vendanges de Montmartre

GÉRARD CROSSAY

Du 11 au 15 octobre, les festivités se succèdent sur la Butte.

Cette année, on fête les Les Lumières en rendant hommage à Prévert, Dalida et Barbara, 3 étoiles qui brillent encore dans le ciel du 18ème. Les parrains sont Sarah Biasini, la fille de Romy Schneider et Hughes Aufray.

C’est la 84 ème édition. Mistinguett fut la première marraine des Vendanges en 1934.
Par ce samedi d’automne chaud et ensoleillé – 26° un 14 octobre! – la foule compacte se pressait au pied du Sacré Coeur. Des centaines de milliers de gens – 400.000 visiteurs l’an passé – venus de toute l’Europe et même du monde entier, découvraient les produits des régions françaises et aussi bien sûr les vins.

Chacun pouvait déguster un verre ou acheter une bouteille à boire sur place ou à emporter.
On célèbre bien sûr le Clos Montmartre, cuvée 2016, 1200 bouteilles d’un demi litre, vendues à 50€. L’intégralité des bénéfices des ventes va au COFAS, Comité des Fêtes et des Actions Sociales de Montmartre.
Cette année les vendanges de la petite vigne de la Butte ont produit 1600 kg de raisin.

L’ambiance est gaie, chaleureuse et conviviale.
Des groupes de jeunes venus faire la fête, des familles, des couples, venant des Etats-Unis, de Corée, d’Allemagne, de Suède ou d’Irlande arpentent, enthousiastes, les allées entre les stands de la Champagne, de l’Alsace, de la Corse, du Gers, du Cantal, de l’Aveyron, de la Savoie, …
Toutes sortes de produits de nos régions – truffades, rougails saucisses, volaille gingembre – mijotent dans de gigantesques pôeles qui réchauffent encore plus l’atmosphère.

Des montagnes de saucissonnettes ou de macarons s’élèvent sur les étals, les cantalous font filer l’aligot dans de grandes marmites, la bière coule à flots.
Cette année, le Portugal est à l’honneur avec sa gastronomie et ses vins uniques.

Un Parcours du Goût fait découvrir les vins des montagnes, le célèbre vihno verde qui se boit très frais et peut remplacer avantageusement un champagne, l’huile d’olive, les fromages comme le fameux Queijo da serra, Leito, Chanfana, les délicieuses charcuteries et les pastéïs de nata.
Une belle fête populaire qui va se clôturer ce dimanche soir par le Bal Dalida au square Louis Michel.

 

Laisser un commentaire