Abyale ou l’amour de la voix

Daniel LAMBERT

« La musique a toujours fait partie de ma vie. Dès mes premiers disques
achetés enfant à aujourd’hui, cette passion ne m’a jamais quittée. Mon
milieu, mes études me poussaient ailleurs, mais les rencontres et les
circonstances m’ont toujours ramenée vers la musique. La voix est mon
instrument. Je suis chanteuse dans l’âme. Mon métier m’a appris le
charisme, la présence, le contact avec le public, ce que je veux partager
avec vous.

L’amour de la voix, cet instrument de parole et de chant, si
profondément humain. (…) La voix, c’est notre autre visage, celui que l’on
ne voit pas dans le miroir. Elle dit beaucoup sur nous. Elle peut
rassurer, séduire, cajoler. Elle peut aussi trahir notre anxiété, nos
doutes. C’est un « autre nous ». Comme on prend soin de son visage, de son
corps, se soucier de sa voix c’est s’intéresser à soi, chercher à mieux
se connaître. (…) Avec ce livre, c’est sur le chemin du ressenti et de
l’émotion que je souhaite vous emmener. L’art délicieux d’apprivoiser sa
voix n’est pas une méthode. C’est un recueil d’instantanés, « d’instants-voix ». Récits, humeurs, histoires, astuces, notions techniques de base… Feuilletez-le au gré de vos envies. Sans doute vous reconnaîtrez-vous au détour d’une de ces pages. Je vous emmène en voyage, à la découverte de votre autre visage.

Ce jour la j’ai rendez vous dans une brasserie parisienne du 17e.

Daniel: Bonjour Abyale

Abyale: Bonjour Daniel

Daniel: Vous faites du jazz depuis combien de temps ?

Abyale: J’ai commencé ma carrière jazz en 2010, j’ai sorti mon premier
album jazz en 2010 entre jazz et soul, je fais un jazz métisse c’est ce
qu’on appelle du new jazz avec des influences très fortes qui viennent
d’autres musiques.
Je fais beaucoup de scène parisienne dans les festivals, les clubs
parisiens, je suis au Festival Jazz à Saint-Germain-des-Prés.

Abyale n’y est pas programmée cette année (le festival a lieu en mai); elle
y a par contre joué 2 fois en 2012 et 2015.
En réalité, Abyale fait en moyenne un festival jazz en Ile de France par
année (elle a également fait Jazz sur Seine, Versailles
jazz, Enghien Jazz..).
Elle joue régulièrement au SUNSET, temple du jazz parisien où se retrouvent
toutes les stars internationales du jazz.

Abyale: J’ai fait récemment ” le Réservoir,” salle branchée parisienne ;
cet été je pars en Suisse sur un festival de jazz puis en Afrique au
festival de jazz de Bamako; la scène jadore ça .

Daniel: Vous faites de la scène depuis 7 ans

Abyale: J’ai eu une carrière avant de dance musique, j’étais numéro un
dans les clubs, mes titres que je chantais passaient dans tous les clubs de France mais il y a 20 ans j’ai fait ça pendant 3 ans , ça a très bien marché à
l’époque j’étais dans une grosse maison de disques puis je suis retournée à
mon ancien métier j’ai toujours fait de la musique plutôt de l’ habillage pour les télés, la publicité. Il se trouve qu’ un producteur avec lequel je travaillais notamment sur des séries anglaises m’a proposé de faire un album ça été ce nouvel album jazz en 2010 alors que j’avais pensé avoir fait un arrêt de ma carrière de chanteuse.
Finalement je me suis remise à chanter, je trouve ça très bien.

Je suis compositeur de certains titres, le titre Détroit par exemple, c’est
une composition mais je travaille beaucoup avec un pianiste de jazz qui s’appelle Sébastien Lovato qui est quelqu’un de connu sur les scènes parisiennes.

Daniel : Vous avez publié un livre, vous pouvez m’en parler?
.
Abyale: Ce livre est très important pour moi.
Il s’intitule “l’art délicieux d’apprivoiser sa voix (édition Leduc), un livre sur la voix et sur le chant, tout ce que ça change dans la vie des gens et tout ce que ça apporte de positif de s’occuper de leur voix ,que ce soit leur voix parlée, leur voix chantée.

C’est un livre de témoignages, il y a beaucoup de gens qui ont témoigné dans
ce livre car ce sont des gens qui chantent ou parlent en public. A la suite
de ces témoignages, j’ai construit plein de petites histoires, je parle de
la voix et des plaisirs que peut nous apporter la voix. Je pense que c’est
un livre important pour les gens, il est distribué dans toutes les librairies mais aussi dans les boutiques Nature et Découvertes au rayon Bien- Etre. Ces magasins reconnaissent que la voix est importante dans le bien-être des gens. Il délivre un message que je voulais faire passer en tant que chanteuse.

Je fais aussi du coaching, j’aime que les gens chantent parce que chanter
ça fait du bien, s’intéresser à sa voix est une façon de s’intéresser à soi-même.l
J’ai beaucoup travaillé sur ce livre, une année d’ écriture. Sa sortie était en novembre 2016, le single Détroit en version courte sortira dans les jours prochains pour la radio.

Daniel: Merci Abyale et bonne chance pour votre livre et le single.

PHOTOS: D. LAMBERT / IMPACT EUROPEAN – WPA

JOURNAL

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Laisser un commentaire

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252