50 ème anniversaire de la mort de Martin Luther King

Le 4 avril 1968, Martin Luther King était assassiné sur le balcon de son hôtel, le Lorraine Motel à Memphis, désormais un musée des droits civiques.

Martin Luther King Jr est né à Atlanta le 15 janvier 1929 à Atlanta dans une famille de pasteurs. A l’âge de 6 ans, il est déjà victime de ségrégation raciale. Alors qu’il a 10 ans, il chante avec le choeur de son église pour la première du film “Autant en emporte le vent” et entre à l’âge de 15 ans à l’université réservée aux garçons noirs, Morehousse College En juin 1948, il décroche le diplôme de Bacheor of Arts en sociologie puis intègre le Crozer Theological Seminary où il obtient une licence en théologie en 1951 puis son doctorat à l’université de Boston en 1955.

En temps, il a rencontré Coretta Scott qu’il épouse en 1953 et avec qui il aura 4 enfants.  La même année, il devient le pasteur de l’église baptiste à Montgomery (Alabama) en pleine période de violence commise contre les noirs.

En 1955,  après les meurtres racistes d’ un adolescent de 14 ans, du pasteur engagé George W. Lee, du militant des droits civiques Lamar Smith et l’arrestation de Rosa Parks,  il organise le boycott des bus de Montgomery avec l’aide du pasteur Ralph Abernathy et d’Edgar Nixon, directeur local du National Association for the Advancement of Colored People et crée un système de covoiturage.  Ce  mouvement dure 382 jours et voit l’arrestation du pasteur  dont la maison est attaquée à la bombe incendiaire ainsi que celle de Ralph Abernathy et quatre églises, King est victime de violences.  Le boycott se termine le 21 décembre 1956 et déclare illégale la ségrégation dans les autobus, restaurants, écoles et autres lieux publics. L’année suivante, il est élu président de Conférence des dirigeants  chrétiens du Sud (SCLC) et le restera jusqu’à sa mort en 1968. Cette fondation est une  organisation pacifique qui participe activement au Mouvement pour les droits civiques en organisant les églises afro-américaines pour conduire des protestations non-violentes. Lors des manifestations, il utilise la philosophie  non violente de Gandhi . En 1958,le livre “La marche de la Liberté” lui permet d’exposer son point de vue sur la ségrégation puis l’année d’après, il écrit “La mesure ‘un homme”.

Dans l’Amérique des années 60, King est mis sous écoutes puis rejoint le SNCC et le NAACP mené  par William G. Anderson, un médecin noir. Il est alors interpellé et refuse de payer sa caution. En 1962, il est arrêté et condamné à 45 jours de prison ou 178 dollars d’amende . Il choisit la prison et n’y reste que 3 jours. En 1963, les protestations recommencent avec le boycott des entreprises, en avril King est à nouveau arrêté et écrit la célèbre “Lettre de la prison de Birmingham “, un traité définissant sa lutte contre la ségrégation. Le président John Fitzgerald Kennedy lui assure son soutien et sa femme Coretta celui de Jacqueline Kennedy ; il est libéré une semaine plus tard.

Durant l’année 63, la violence et les attentats des blancs envers les noirs se multiplient, fin août a lieu la Marche sur Washington pour l’emploi et  la liberté. Devant  250 000 personnes, il prononce son célèbre discours connu sous le nom « I have a dream »  appellant au partage des mêmes droits dans la justice et la paix. Il sera ensuite reçu par John Fitzgerald Kennedy. En 1964, il reçoit le prix Nobel de la paix  après avoir rencontré Willy Brandt et le Pape Paul VI.

Sa popularité commence à décroître suite à l’ascension d’un nouveau leader aux idées plus radicales et plus violentes Malcolm X mais c’est King qui est présent lors de la signature par le Président Johnson du “Voting Rights Act » qui garantit l’égalité civique.

Il s’engage ensuite contre la guerre du Vietnam, lutte contre la misère qui touche particulièrement  les Afro-américains. Il prépare alors une seconde marche mais il est assassiné sur le balcon de sa chambre d’hôtel à Memphis le 4 avril 1968.   Plus de 100 000 personnes seront présentes à ses funérailles à Atlanta et cet assassinat provoqua de nombreux débordements dans tout le pays, saccages, pillages, incendies. 50 ans  après, malgré de gros progrès, il reste encore des inégalités envers les personnes afro-américaines, toutefois on observe une évolution dans le milieu politique, on compte d’avantage d’élus noirs ainsi que d’électeurs à commencer par l’ex président Obama mais la discrimination au travail reste pratiquement la même que depuis la mort de Martin Luther King et la justice criminelle reste toujours entachée par le racisme. La pauvreté touche la population Afro-américaine  presqu’ autant qu’en 1968 quelque soit l’âge.

Aujourd’hui, sa maison natale à Atlanta et le motel où il a été assassiné à Memphis sont devenus des musées. De nouvelles preuves concernant l’assassin, ses raisons, sa personnalité et le fait qu’il s’agirait ou non d’un complot devraient resurgir. En effet, le procès a duré  moins de trois heures et demi, l’accusé James Earl Ray ayant plaidé coupable. Nétant pas d’accord avec la théorie qu’il n’y avait pas eu de complot, il se rétracta après avoir avoué et affirmant avoir subi des pressions pour conclure un arrangement.

 

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/a/d/f/impact-european.eu/httpd.www/journal/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252