3ème anniversaire de l’attaque du journal “Charlie Hebdo”

Véronique Yang

Il y a 3 ans, le journal Charlie Hebdo était victime d’une attaque terroriste le 7 janvier 2015, décimant 7 membres de la rédaction, un correcteur, un agent d’entretien, un policier et un brigadier et un visiteur, l’ancien directeur de cabinet du maire de Clermont-Ferrand. 11 autres personnes ont été blessées.  Voici la liste des personnes disparues:

-Jean Cabut dit Cabu (76 ans),anarchiste et écolo, il était grand amateur de jazz, le père de Mano Solo disparu en 2010 mais aussi un des dessinateurs des caricatures de Mahomet qui ont valu au journal des menaces de mort.

-Stéphane Charbonnier dit “Charb” (47 ans), dessinateur  et militant  Charb dirigeait Charlie Hebdo depuis 2009. Il figurait en 2013 sur une liste de cibles publiée par Al-Qaïda.

-Philippe Honoré, dit “Honoré”(73 ans), dessinateur autodidacte, collaborait à Charlie Hebdo depuis sa parution en 1992.                                                                                                                                                                                                                                 -Bernard Verihac dit “Tignous” (57 ans), caricaturiste et auteur de BD, Tignous dessinait pour la presse depuis 1980. Il publiait aussi dans Marianne, collaborait également à des émissions télévisées avec Laurent Ruquier, Marc-Olivier Fogiel ou Bruno Masure, dans lesquelles ses dessins accompagnaient les débats.

– Georges Wolinski, dit “Wolinski” (80 ans),  dessinateur né en Tunisie d’un père d’origine polonaise et d’une mère italienne, il a découvert les “comics” grâce aux Américains débarqués en Afrique du Nord. Il était le père du célèbre « Roi des cons », pilier de la bande de Hara-Kiri dans les années 60, puis de Charlie Hebdo. Il  laisse quelque 80 albums.

– Bernard Maris, « Oncle Bernard »(68 ans),  économiste iconoclaste de gauche originaire du sud-ouest, ce chercheur était reconnu pour la qualité de sa pensée, il intervenait régulièrement à la radio, à la télévision et dans la presse, il a longtemps défendu les thèses de la décroissance En 2000, il a sorti les”Anti-manuels d’économie”.

– Elsa Cayat (54 ans) psychiatre et psychanalyste, passait au crible des faits de société dans sa rubrique Charlie Divan.

-Mustapha Ourrad, correcteur de Charlie Hebdo.

– Michel Renaud, fondateur du festival « Rendez-vous du carnet de Voyage » à Clermont-Ferrand, ex-directeur de cabinet du maire de la capitale auvergnate. Il était invité du journal et participait à la conférence de rédaction.

– Frédéric Boisseau (42 ans) agent de maintenance de la société Sodexo. Ce père de deux enfants se trouvait dans le hall d’entrée du journal pour effectuer des travaux de maintenance du bâtiment quand il a été tué par les assaillants.

– Franck Brinsolaro (49 ans),  brigadier, marié et père de deux enfants, était chargé de la protection de Charb.

– Ahmed Merabet (42 ans), policier du commissariat du XIe arrondissement de Paris, a été tué par l’un des auteurs de l’attaque, durant leur fuite.

Les responsables de cet attentats étaient les frères Said et Chérif Kouachi abattus 2 jours plus tard lors d’ne intervention policière à Dammartin en Goele.

Cette tuerie n’a pas empêché le journal Charlie Hebdo de continuer avec des unes toujours aussi provocantes, ainsi pour le premier anniversaire, Charlie Hebdo sort  un numéro spécial avec en”une”un Dieu barbu armé d’une kalachnikov avec un vêtement ensanglanté. Environ 1 million d’exemplaires ont été tirés dont une dizaine de milliers expédiés à l’étranger.

Le 9 janvier 2015, Amedy Coulibaly prenait en otages des clients d’un magasin hyper cacher porte de Vincennes faisant quatre victimes sous ses balles. Il est tué lors de l’assaut, la veille il avait tiré sur une policière à Fontenay aux roses, la blessant mortellement.

Ce dimanche 7 janvier 2018, se tenait la commémoration de ces deux attentats. Le Président de la République et son épouse se sont rendus sur les  lieux des anciens locaux du journal en compagnie de la maire de Paris Anne Hidalgo, du ministre de l’intérieur Gérard Collomb et de membres du gouvernement comme les ministres de la culture et de la justice, de même que de Manuel Valls ou encore du président du CRIF, Francis Kalifat. On notait aussi la présence de plusieurs membres de Charlie Hebdo  : Riss, directeur de la rédaction, Gérard Biard, rédacteur en chef, et la DRH Marika Bret

On a assisté à une cérémonie courte et sobre sans déclaration tout comme pour les commémorations du 13 novembre. Une minute de silence a été observée après la lecture de la liste du nom des victime et le dépôt de la gerbe et avant  La Marseillaise. La même cérémonie s’est tenue bd Richard Lenoir où le policier Ahmed Merabet a été abattu par les frères Kouachi lors de leur fuite. Le couple présidentiel et la maire d Paris ont ensuite rencontré les familles des victimes présentes sur place.

Le Président s’est ensuite rendu porte de Vincennes  où il a rendu hommage aux victimes de l’hyper cacher tombés sous les balles d’Amedy Coulibaly.