3 semaines sans ma voiture, le nouveau défi lancé aux Parisiens

Véronique YANG

Pour la seconde année consécutive, la mairie de Paris associée à l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise pour l’Energie) et à l’association Wimoov (Association du groupe SOS qui oeuvre pour faciliter la mobilité quotidienne sur le territoire) lance le défi aux Parisiens et Franciliens de laisser leur voiture ou scooter au garage.

L’opération commence le 11 septembre et se termine le 1er octobre prochain .Pendant cette période, les conducteurs de deux et quatre roues utiliseront les moyens de transport alternatif proposés par les partenaires de cette opération (RATP,  Cela met en avant l’autopartage, le covoiturage, Autolib, bus, métro…aisi que le vélo, le vélo à assistance électrique ou le Vélib..

50 personnes ayant posé leur candidature ont été sélectionnées, les critères étant de travailler ou habiter à Paris. Lors de la journée d’inauguration le 5 septembre à l’Hôtel de Ville en présence de l’adjoint à la maire chargé des transports, de la voierie, des déplacements et de l’espace public, Christophe Najdovski, Joelle Colosio directrice régionale IDF de l’ADEME et Pierre-Jean Petit directeur régional IDF de Wimoov, un kit mobilité leur a été remis comprenant un pass “Navigo découverte” valable 3 semaines, des accès aux plateformes de covoiturage UBEEQO (100€ de crédit offert), Communauto (3 jours et 300km offerts), Autolib’ et Utilib'(21 heures de location sur l’offre “Prêt à rouler”), la mise à disposition d’un e-roue pendant 3 semaines, un abonnement Vélib valable du 11 septembre au 31 décembre 2017, l’accès à la plateforme cyclopolitain du 19 au 25 septembre 2017, l’accès à la plateforme d’entraide PetitBus entre parents sous forme de pédibus ou covoiturage et mise à disposition de triporteurs pour les sociétés.

Le défi écocitoyen “3 semaines sans ma voiture” entre dans la “semaine européenne de la mobilité” et de la” journée sans ma voiture” qui se tiendra le 1er octobre prochain de 11 à 18 h dans tout Paris.

A l’issue de cette opération le 1er octobre, il est envisagé de transformer les participants en ambassadeurs de l’écomobilité afin de sensibiliser les Parisiens en les incitant à changer leur véhicule polluant contre un moyen alternatif de mobilité lorsqu’on sait que 40% des déplacements faits en voiture sont des trajets courts et 80% par des personnes seules. Par ailleurs, les moyens offerts à Paris pour ses habitants incluent 23 000 Vélib’ mis ç leur disposition et 597 km de lignes de bus ainsi que 300 stations de métro.

Le défi”3 semaines sans ma voiture” est aussi une facette de la politique de lutte contre la pollution dans la capitale et ses environs dont le plan vélo voté en 2015 par le conseil de Paris qui doit permettre de doubler en 5 ans les kms de voie cyclables dans la capitale. D’ici 2020, on pourra compter 1 400 km de voies cyclables au lieu de 700 actuellement.

Lors de sa rencontre avec la maire de Paris, alors que les travaux d’aménagement de la rue de Rivoli ont commencé aux abords de St Paul, le préfet de police de Paris Michel Delpuech a émis certaines recommandations concernant la circulation des véhicules de secours. De son côté, Anne Hidalgo a demandé aux services municipaux de trouver des emplacements pour les livraisons  afin de ne pas gêner les bus et a proposé l’utilisation de la vidéo-verbalisation afin de sanctionner les stationnements gênants sur la voie de bus, la ville de Paris récupérant en 2018 le contrôle du stationnement gênant. Un aménagement sécurisé pour les cyclistes est aussi une priorité.