20 millions débloqués pour les logements sociaux à Paris

La rénovation du parc immobilier social de la ville de Paris est un point important dans le programme de la maire de Paris. Dans ce but, 20 millions d’euros ont été débloqués pour améliorer le quotidien des familles .

Mardi 10 avril, Anne Hidalgo s’est rendu sur le groupe d’immeubles Bolivar-Chaufourniers-Moreau au 97-99 avenue Simon Bolivar dans le 19ème arrondissement afin de présenter le plan “Réparer et Embellir” et visiter un appartement témoin. Accompagnée de son adjoint en charge du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence, Ian Brossat, de François Dagnaud, maire du 19ème arrondissement et de Stéphane Dauphin, directeur général de Paris Habitat elle a pu y rencontrer les habitants et discuter avec eux sur leurs espoirs et leurs inquiétudes quant à ce plan de rénovation. Un calendrier de ce plan a été établi de la façon suivante:

Avant le 01/09/2018 au plus tard, les dossiers de candidature des immeubles situés à Paris devront être déposés par les bailleurs sociaux désireux de bénéficier du plan.        Le Conseil de Paris se prononcera sur les financements des opérations sélectionnées en 2018; les travaux devront être réalisés dans l’année suivant la décision de financement.

Ce dispositif permettra l’amélioration de 30 000 logements et des espaces extérieurs, la rénovation des parties communes et la réfection des cages d’escaliers afin de développer une meilleure qualité de vie dans les logements sociaux. Il bénéficie aux familles de classe moyenne et aux plus modestes, aux jeunes actifs et aux retraités, aux étudiants français et internationaux.

Le logement constitue la priorité de la mandature avec 3 milliards d’euros engagés. C’est la première fois que Paris consacre une somme aussi importante pour le logement. Ainsi depuis 2014, 10 000 nouveaux logements sont produits chaque année dont 7 000 logements publics, comparativement à 2001 avec 1 500 logements et 2008 avec 5 000 logements par an.  Le but est d’atteindre 25% de logements publics d’ici 2025  et 30% d’ici 2030 dans le cadre de la loi SRU, Solidarité et Rénovation Urbaine renforcée en 2013 et avec le souci d’une juste répartition territoriale (4% de logements sociaux seulement  dans les 8 premiers arrondissements et 56% dans les 13, 18, 19 et 20è jusqu’aujourd’hui).

Ce choix est celui d’un Paris inclusif qui protège le pouvoir d’achat, la mixité sociale et l’identité de Paris tout en soutenant l’emploi et l’économie française mais aussi le respect du plan “Paris Climat” pour la transition écologique et énergétique. Le dispositif “Eco-Rénovons Paris” doté de 51M€ dont 35,2M€ dotés par Paris a été mis en place pour rénover écologiquement et thermiquement 10 000 logements dans des immeubles d’habitat privés,  a aussi été mis en place.

La politique du logement parisienne s’appuie sur le Plan Local de l’Habitat (PLH), le Plan Local de l’Urbanisme (PLU) et le pacte “Logement pour tous” signé par 200 acteurs du public et du privé, en faveur du logement à Paris.

Paris compte 60% de personnes louant un appartement, comparativement à New-York qui compte 68% de locataires et Londres 52% . Un appartement parisien compte en moyenne 11 m² de moins que la moyenne nationale. Les loyers ont subi de fortes  augmentations tout comme dans toutes les autres métropoles européennes, soit environ 79% entre 1995 et 2013. Dans le parc social le m² est en moyenne à 13€le m contre 23 € dans le privé. L’augmentation a été de 33% en 10 ans dans le privé contre 2% maximum dans le parc social. Une nouvelle catégorie de logements est apparue depuis 2012, celle des logements meublés touristiques, elle concerne plus de 20 000 logements qui ne sont pas ainsi proposés à la location aux Parisiens. Le plan 2014/2020 prévoit aussi la transformation de bureaux vides en logements, 171 041m² ont été transformés entre 2014 et la fin du 3ème trimestre 2017, le but à atteindre en 2020 étant de 250 000 m².

Afin de poursuivre la politique du logement de la mandature de Bertrand Delanoe (2001/2014) qui finança 70 000 logements, la nouvelle mandature s’appuie aussi sur des constructions neuves dans les 12è, 14è et 18è et les droits de préemption urbain (DPU) et renforcé (DPR), la remise sur le marché de logements vacants en lançant le dispositif “Multiloc” en échange de contreparties, tout comme sur l’encadrement des loyers. Par ailleurs, une Unité de Lutte contre l’Habitat Indigne (ULHI) a été créée en 2014 et Paris se porte partie civile depuis 2018.

L’attribution du logement social est  depuis 2015 ouverte pour la première fois en France  aux Parisiens par une commission refondant depuis 2014 sur une proposition  de la Fondation Abbé Pierre (anonymisation des dossiers en juillet 2014, utilisation d’une grille de cotation depuis octobre 2014, mise en ligne des logements à louer  sur une plateforme “Loc’annonces” depuis avril 2015, ouverture de la commission de désignation pour la première fois en octobre 2015, en juin 2018 participation pour la première fois de Parisiens aux commissions de désignation, sûrement généralisée dans toute la France en septembre 2018.

AVANT LA RÉNOVATION

AVANT LA RÉNOVATION

Avant la rénovation
AVANT LA RÉNOVATION

AVANT LA RÉNOVATION

Avant la rénovation

APRÈS LA RÉNOVATION
Après la rénovation
APRÈS LA RÉNOVATION
APRÈS LA RÉNOVATION